Recherche

Une ONG américaine appelle au retour d’enfants marocains déportés à Cuba

© Copyright : DR

16 octobre 2003 - 07h43 - Maroc

L’ACMP, une ONG américaine qui oeuvre pour la libération des prisonniers marocains détenus à Tindouf, a appelé au retour de centaines, voire de milliers, d’enfants marocains kidnappés, séparés de leurs parents et transférés de façon illégale à Cuba.

L’association déplore dans un communiqué les exactions et l’exploitation auxquelles ces enfants marocains sont soumis, durant leur séjour à Cuba, comparant la situation de ces enfants au cas du petit Elian qui avait défrayé la chronique après que le bateau à bord duquel sa mère et lui tentaient d’émigrer vers les Etats Unis ait coulé.

"Endoctrinement, lavage de cerveau, entraînement militaire, prostitution, trafic de drogue, exploitation dans les plantations de sucre et usines de cigares", tel est le lot des enfants marocains qui sont déportés des camps de la honte à Tindouf pour Cuba, affirme cette organisation. Ces enfants sont également utilisés comme moyen de pression pour maintenir les parents dans les camps, souligne l’association qui déplore l’attitude des autorités cubaines face à cette situation.

Tout le monde se rappelle du grand élan de solidarité qu’avait soulevé le cas du petit Elian, note L’ACMP, appelant le président cubain, M. Fidel Castro, qui avait consacré son discours du 1er mai au cas du petit Elian et mené une marche vers la section des intérêts américains pour réclamer le retour du petit auprès de son père, à oeuvrer pour le retour des centaines d’enfants marocains auprès de leurs parents et de leurs familles. Le président cubain devrait faire preuve de la même préoccupation à l’égard des enfants marocains retenus dans son pays, souligne cette association.

L’ACMP lance un appel aux autorités algériennes à mettre fin à ce trafic humain et à fermer les camps afin que les prisonniers et les otages puissent retourner dans leur pays, le Maroc.

Cette violation flagrante des droits de milliers d’enfants devrait également retenir l’attention du secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, et du haut commissaire aux droits de l’homme, M. Bertrand Ramcharan, affirme l’association qui appelle les responsables onusiens à intervenir d’urgence pour secourir les enfants déportés à Cuba et mettre fin au calvaire qu’ils subissent.

L’administration et le congrès US sont également appelés à intervenir auprès des autorités algériennes pour arrêter ce terrorisme barbare qui vise des milliers d’enfants sans défense et à mener des enquêtes sur cet "esclavage des temps modernes" pratiqué à quelques kilomètres des côtes américaines.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact