Recherche

L’Uruguay va-t-il tourner le dos au Polisario ?

© Copyright : DR

5 mars 2020 - 19h30 - Monde

L’Uruguay semble déjà afficher sa position quant au conflit qui oppose, depuis des années, le Maroc à la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD). Aucun "responsable" de cette « République » n’a été invitée à l’investiture du nouveau président, Luis Lacalle Pou.

Après la défaite de la gauche uruguayenne représentée par l’ex-maire de Montevideo, Daniel Martinez, face au candidat de la droite, Luis Alberto Lacalle Pou, à la dernière présidentielle, la « RASD » est en passe de perdre un soutien. Un fait majeur pourrait confirmer cette hypothèse. L’Uruguay n’a pas invité cette « République » à l’investiture de son nouveau président. En revanche, il a convié le Maroc à cet événement d’envergure.

C’est ainsi qu’un émissaire du roi Mohammed VI, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, s’est rendu en Uruguay. Le nouvel homme fort du pays lui a réservé un accueil chaleureux. Un fait qui témoigne de la volonté du nouveau pouvoir à repenser sa politique étrangère, notamment ses relations avec le royaume. Sans doute, une volonté de corriger une erreur du passé en reconnaissant désormais le Sahara marocain.

Mots clés: Uruguay , Sahara Marocain , Hakim Benchemach , République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact