Recherche

Vaccin anti covid-19 : les cadres de la santé ne veulent pas servir de cobayes

© Copyright : DR

28 août 2020 - 11h30 - Société - Par: G.A

L’appel lancé par le ministre de la Santé aux cadres du secteur, leur demandant de participer aux essais cliniques sur le vaccin anti Covid-19, vient troubler la bonne relation qu’il entretient avec eux depuis le début de l’épidémie. À travers plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux, ils ont fait part de leur mécontentement.

La participation aux essais cliniques du vaccin contre le coronavirus divise le ministre Khalid Aït Taleb et les cadres de la santé, médecins, infirmiers et personnel de l’administration. Même si les essais cliniques ne sont pas obligatoires, certains estiment que le ministère n’a toujours pas inscrit le Covid-19 sur la liste des maladies professionnelles afin de permettre au personnel soignant d’avoir droit à des indemnités. L’autre raison qui explique le refus de certains cadres est la peur des effets secondaires que pourraient engendrer ces essais cliniques, rapporte Assabah.

Dans les messages postés sur les réseaux sociaux, les cadres reprochent également à leur ministre de tutelle, le fait d’avoir banalisé les sacrifices qu’ils ont faits durant la période critique de la pandémie. Ils dénoncent les retenues sur leur salaire, la suspension des congés annuels et le retard de leurs indemnités ».

De son côté, le ministère de la Santé a entamé des campagnes de sensibilisation pour avoir le plus de volontaires. Il insiste sur le fait que ces essais cliniques n’ont rien de dégradant et que les volontaires pourront avoir toutes les informations y afférentes. Il a pour finir indiqué que c’est une initiative qui permettra aux Marocains d’avoir accès au vaccin contre le coronavirus et par la même occasion, limiter la propagation du virus, précise la même source.

Mots clés: Ministère de la Santé , Plainte , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Khalid Aït Taleb

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact