Verdict dans l’affaire Yanis : « une justice raciste », selon ses parents

21 décembre 2022 - 20h50 - France - Ecrit par : S.A

La réaction des parents de Yanis, l’enfant de 8 ans meurt percuté en février par une voiture sur un passage piéton du lac de Villeneuve-de-la-Raho, ne sait fait attendre après le verdict du tribunal correctionnel de Perpignan qui a condamné la conductrice à deux ans de prison avec sursis. Ils dénoncent « une justice raciste » et entendent faire appel du jugement.

C’est « une justice raciste, notre fils s’appelle Yanis et pas Yannick », ont dénoncé mardi les parents de Yanis à l’issue du procès sur la mort de leur garçonnet près de Perpignan le 6 février 2022. Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné Marie-Christine B., 57 ans, la conductrice qui a mortellement renversé le petit garçon à deux ans de prison avec sursis et un an de suspension du permis de conduire, rapporte francebleu. Elle était jugée pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes.

À lire : L’ampleur du racisme en France inquiète le Conseil de l’Europe

Dans leur décision, les juges ont écarté l’excès de vitesse (50 km/h dans une zone affichée à 30 km/h) et le délit de fuite. Yanis est mort percuté, mais pas écrasé et traîné par la voiture, ont-ils estimé. Lors d’une précédente audience, le procureur avait notamment requis une peine de cinq ans de prison avec sursis. « On trouve encore le moyen de minimiser le sursis, déplore le père de Yanis. Elle aurait dû avoir le permis retiré à vie, par rapport à sa conduite criminelle. »

À lire : L’affaire Hassan Iquioussen, « un racisme d’État »

Insatisfaits du jugement, les parents de la victime comptent interjeter appel.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Racisme - Perpignan - Prison - Décès

Aller plus loin

L’affaire Hassan Iquioussen, « un racisme d’État »

Deux associations réagissent à l’annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin de sa volonté d’expulser l’imam de Lourches Hassan Iquioussen du territoire français. L’une...

La famille d’Aymen tué à Montpellier réclame justice

La famille d’Aymen, adolescent de 14 ans, percuté par une voiture folle et tué le 14 décembre, rue de Barcelone, cité de la Mosson, après le match Maroc-France, réclame justice.

France : examen de la demande de réhabilitation d’un Marocain victime de dysfonctionnements judiciaires

Farid, un adolescent marocain accusé de viol et d’agression sexuelle sur Julie D., condamné en 2003 puis innocenté, sera bientôt réhabilité. Sa demande de réhabilitation est en...

L’ampleur du racisme en France inquiète le Conseil de l’Europe

Le Conseil de l’Europe est préoccupé par l’ampleur avec laquelle « la banalisation du discours de haine » gagne du terrain, fustigeant la persistance des contrôles d’identité à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.