La voie express Taza-Al Hoceima finalisée à 80%

31 janvier 2018 - 14h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Les travaux de la nouvelle voie express reliant les villes de Taza à Al Hoceima sont finalisés à hauteur de 80%, vient d’indiquer le ministre des Transports Abdelkader Amara, précisant qu’elle devrait être livrée l’année prochaine.

Plusieurs gros chantiers sont « en cours d’achèvement », a annoncé le ministre lors d’une visite de chantier effectuée hier. C’est le cas par exemple des travaux de reconstruction et de dédoublement de deux ouvrages d’art sur la rivière Larbae pour un coût global de plus de 12,495 millions de dirhams et de deux ponts au niveau du point dit « Chaaba » et de la rivière Tarmst (plus de 24,330 millions de dirhams) ou encore les travaux de réalisation du tronçon routier « Sebt Bouqallal », dont le montant total d’investissement est évalué à 16,482 millions de dirhams.

Le ministre a également fait part d’un budget de près de 30 millions de dirhams pour résoudre le problème du glissement de terrain au niveau de plusieurs tronçons et affirmé que sa visite sur place avait pour objectif de résoudre certaines difficultés qui entravent le bon déroulement des travaux, comme les procédures d’expropriation.

Longue de près de 150 kilomètres, cette voie express a mobilisé un budget de 3,3 milliards de dirhams, ainsi que la construction de 40 ouvrages d’art et viaducs. Elle devait être à l’origine finalisée en 2015.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Al Hoceima - Taza - Routier - Voie express Taza-Al Hoceima

Aller plus loin

La voie express Taza-Al Hoceïma aura deux ans de retard

La voie express reliant les villes de Taza à Al Hoceima ne sera pas mise en service en 2017, comme le prévoyait le gouvernement mais en 2019, soit au moins deux ans de retard.

La voie express Taza-Al Hoceima opérationnelle en 2015

La construction de la voie express Taza-Al Hoceima a été lancée cette semaine. Un premier tronçon de six kilomètres reliant l’entrée Taza à l’autoroute Fès-Oujda, a été...

Projets au Sahara : une voie express de 1055 km entre Tiznit et Dakhla

Annoncée par le roi Mohammed VI lors de son discours pour le 40e anniversaire de la Marche Verte, cette nouvelle voie express reliera Tiznit-Laâyoune-Dakhla sur une longueur de...

Où en est la voie express Taza-Al Hoceima ?

Initialement prévue cette année, la voie express reliant Taza à Al Hoceima devrait être finalement mise en service au plus tôt en 2018, indique le ministère du Transport.

Ces articles devraient vous intéresser :

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...