Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

25 mai 2023 - 12h08 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique marocaine, selon les mots de Mohammed Yehya El Bakkali, co-fondateur et PDG d’Atlas.

Ce nouveau véhicule vise l’essentiel. L’idée maîtresse, selon le PDG interrogé par Autocar.co.uk, est de proposer un modèle épuré, dépourvu de tout gadget superflu. Le leitmotiv ? Uniquement les technologies cruciales, celles qui importent vraiment au consommateur.

Les ambitions d’Atlas vont au-delà des frontières marocaines. L’entreprise se positionne en concurrence frontale avec les géants de l’automobile sur les marchés européen, africain et moyen-oriental. Avec un prix estimé entre 46 000 et 58 000 euros, la stratégie d’Atlas cible la classe moyenne, proposant une alternative compétitive face aux modèles tels que le BMW iX1, le Mercedes-Benz EQA et le Tesla Model Y.

Le véhicule sera entièrement conçu et assemblé au Maroc, une décision visant à optimiser les coûts de production. Atlas compte tirer parti des composants disponibles sur le marché des équipementiers, contribuant ainsi à une politique de réduction des dépenses dans un contexte de plus en plus compétitif, explique-t-on.

« Nos deux principales dépenses sont le développement technologique et l’électricité », précise El Bakkali, rappelant que le coût technologique ne représentera que 5 % de l’investissement total. Atlas prévoit de capitaliser sur les technologies et l’expertise existantes, déjà développées par d’autres entreprises et équipementiers.

Le choix du Maroc n’est pas anodin. Le pays offre des avantages économiques non négligeables, notamment un coût de l’électricité réduit grâce à une production à 50 % renouvelable. De plus, l’accès à des matières premières et à une chaîne d’approvisionnement économique, sans oublier le coût du travail inférieur de 20 % à celui de l’Europe, rend le Maroc, selon la publication, particulièrement attractif pour la firme Atlas.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Atlas E-Mobility

Aller plus loin

La NamX, la nouvelle voiture à hydrogène révolutionnaire créée par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a présenté en mai dernier en Italie le NamX...

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME)...

Stella Terra : une voiture 100% solaire affronte le désert marocain

Stella Terra, voiture tout-terrain solaire mise au point par des étudiants de l’Université de technologie d’Eindhoven (Pays-Bas) et entièrement alimentée par l’énergie solaire,...

La première voiture 100 % marocaine présentée au public

Le roi Mohammed VI a présidé lundi au Palais royal de Rabat la cérémonie de présentation du premier véhicule d’un constructeur automobile marocain, ainsi que le prototype d’un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici les marques de voiture les plus vendues au Maroc

Le marché automobile marocain se reprend après quelques mois d’accalmie avec une augmentation de 22,01 % par rapport à l’année précédente, selon les données de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

C’est la fin des auto-écoles sauvages au Maroc

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé une série de réformes concernant les auto-écoles, tant au niveau des conditions d’octroi, de suspension et de retrait des licences que de la formation des instructeurs.

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Nouvelle baisse du marché automobile marocain

Après trois mois successifs de croissance, le marché automobile marocain a renoué avec la baisse des ventes au cours du mois de novembre 2022.