Zakia Seddiki en larmes devant le Pape

26 juin 2022 - 18h20 - Monde - Ecrit par : S.A

La Marocaine Zakia Seddiki, veuve de Luca Attanasio, l’ambassadeur italien tué dans une embuscade près de Goma, en février 2021, a raconté au Pape François qui a annulé son voyage en République démocratique du Congo (RDC) et au Soudan du Sud le mois prochain, en raison de douleurs au genou, l’engagement de son mari catholique à aider les enfants africains. Un exercice au cours duquel elle a fondu en larmes.

L’émotion était au rendez-vous. Zakia Seddiki était en larmes lorsqu’elle racontait mercredi au Pape la façon dont son mari aimait les enfants et de son soutien à l’ONG qu’elle avait fondée pour aider les femmes sans abri et les enfants des rues en Afrique, rapporte Reuters. Elle considère les différences religieuses entre elle et son conjoint comme un cadeau et non un obstacle à leur mariage.

À lire : Zakia Seddiki : mon mari a été trahi par « quelqu’un qui nous est proche »

« Nous avons appris, pas à pas, à vivre ensemble sans nous juger, car nous avons toujours cru au même Dieu qui nous demande, dans deux livres saints différents, la Bible et le Coran, d’aimer notre prochain, de faire le bien et de ne jamais faire le mal, de respecter les autres », a-t-elle dit. « Dans notre maison, ces deux livres étaient toujours là, nous les lisions toujours à nos petites filles et avec Luca, main dans la main, nous avons souvent prié ensemble dans n’importe quelle partie du monde », a-t-elle ajouté.

À lire : Luca Attanasio, ex-consul d’Italie à Casablanca, tué dans une attaque armée en RDC

L’observation du jeûne musulman pendant le ramadan, « nous a rapprochés de la souffrance de chaque enfant qui manque chaque jour de nourriture et d’eau », a-t-elle par ailleurs confié au Pape François. Après avoir écouté la veuve de Luca Attanasio, le Chef suprême de l’Église catholique romaine lui a dit que l’exemple et l’héritage spirituel de son mari « restent vivants et parlent à la conscience de beaucoup ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - République démocratique du Congo - Enfant - Homicide - Afrique

Aller plus loin

Luca Attanasio, ex-consul d’Italie à Casablanca, tué dans une attaque armée en RDC

Alors qu’il voyageait avec un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), Luca Attanasio, ex-consul d’Italie à...

Zakia Seddiki : mon mari a été trahi par « quelqu’un qui nous est proche »

L’ambassadeur italien tué en République démocratique du Congo lors d’une attaque de son convoi avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.