5G : Huawei et Ericsson se disputent le Maroc

8 octobre 2020 - 12h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Choisir un équipementier pour la mise en place des premières infrastructures 5G au Maroc va bien au-delà de l’aspect technique. Il met également en évidence des enjeux stratégiques et géopolitiques.

Si les spécialistes affirment que la 5G n’a pas de danger sur la santé et l’environnement, reste la question des enjeux stratégiques et géopolitiques qui l’entourent et l’impact de la pandémie sur l’économie mondiale, fait savoir L’Opinion, ajoutant que dans ce contexte, le Maroc doit trancher sur le mode opératoire ainsi que et les moyens techniques à déployer pour l’implantation de la 5G dans le royaume, pour sauver l’industrie et l’Internet à l’avenir.

Le Royaume devra avant tout, trancher sur la question cruciale du choix de l’équipementier qui se chargera de mettre en place les premières infrastructures 5G. Et voici le pays objet d’une cour assidue de la part de deux opérateurs.

Le directeur marketing stratégique chez Huawei Maroc, Chakib Achour ne cache pas l’ambition de son équipe, de déployer le plus tôt possible le réseau 5G auprès des opérateurs télécoms « pour permettre à l’écosystème digital local de booster sa connectivité et profiter pleinement des opportunités technologiques et business liés à l’Internet des objets, le cloud, la big Data et l’intelligence Artificielle ".

De même le DG d’Ericsson Maroc Nora Wahby, a déclaré la disponibilité et la capacité de sa structure à accompagner le Maroc pour la 5G. Le retard que met le Royaume à désigner l’équipementier de son choix, laisse envisager que la 5G ne sera pas pour 2021.

Pour rappel, selon les données publiées par OMDIA, la Corée du Sud est pour le moment le pays qui a le plus investi dans son déploiement d’infrastructures 5G. Ensuite, viennent la Suisse, le Koweït, les États-Unis, le Qatar et la Chine. La Chine déploie actuellement des milliers d’antennes 5G chaque semaine. En France, les premières enchères de bandes de fréquences 5G se sont déroulées du 29 septembre au 1er octobre 2020, rapporte la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hi Tech - Développement - 5G Maroc

Aller plus loin

5G : qui de Huawei ou Ericsson l’emportera au Maroc ?

Les équipementiers sont en ordre de bataille pour l’installation de la 5G au Maroc. Pour y arriver, Huawei, groupe chinois et, Ericsson, suédois, n’y vont pas de main morte mais...

Déploiement de la 5G : l’ambition de Huawei Maroc

Huawei Maroc a l’ambition de déployer le plus rapidement possible le réseau 5G dans le royaume.

La DGSN dément un marché avec Huawei

48 heures après un contact de haut niveau entre le Maroc et la Chine, circule une information selon laquelle Huawei serait le “fournisseur préféré” de la police marocaine....

Le Maroc doit développer fortement le très haut débit

Le rapport général de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) remis officiellement, le 25 mai dernier, au roi Mohammed VI, affirme que le numérique est le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...