Benkirane à l’Algérie : « vous n’allez pas gagner la guerre »

6 décembre 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane conseille à l’Algérie de cesser d’attaquer le Maroc, car si guerre il y a, elle ne pourra pas la gagner.

« Vous avez consacré pendant 45 années [l’argent] du pétrole à vous attaquer au Maroc. C’est une injustice, je vous conseille, de revenir à la sagesse et à Dieu », s’est-il adressé aux dirigeants algériens lors d’une intervention devant les membres de la Commission nationale et les membres du secrétariat général du parti. « Si guerre il y a, nous sommes avec notre pays et notre roi (et) vous n’allez pas gagner la guerre », a-t-il assuré, prévenant ces militaires que le Maroc n’était pas facile et que sa vengeance ne l’était pas non plus.

À lire : Abdelilah Benkirane plaide pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

S’agissant des relations entre le Maroc et Israël, l’ancien chef du gouvernement a affirmé qu’elles étaient “anciennes”. « Nous n’allons pas condamner notre pays. Nous sommes aux côtés de notre roi et de notre pays, point à la ligne », a-t-il dit, rappelant aux « frères du Machrek (Proche-Orient) que le Maroc ne lâchera jamais la cause palestinienne ». « Selon lui, c’est une cause doctrinale, car les Marocains et les Palestiniens ont toujours été « égaux et frères, unis dans le bonheur et le malheur […] et le roi Mohammed VI a toujours soutenu la cause palestinienne ».

À titre d’exemple, Abdelillah Benkirane a rappelé l’une des actions menées en faveur de la Palestine : le Maroc était le premier et le seul pays dans le monde arabe à avoir créé, du temps du règne de feu le roi Hassan II, une taxe sur le tabac et le cinéma au profit de la cause palestinienne.

Sujets associés : Algérie - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane sort de l’hôpital

Après quelques jours de frayeur, l’ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a quitté l’hôpital militaire...

Maroc : le PJD craint « l’intrusion sioniste » dans le pays

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’a toujours pas digéré la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. La visite du ministre israélien...

Abdelilah Benkirane hospitalisé

L’actuel secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a été transféré mardi tard dans la nuit, à l’hôpital militaire de Rabat pour...

En crise avec le Maroc, l’Algérie renforce l’effectif de son armée

Après la rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie semble se préparer à l’éventualité d’une guerre. Elle s’est récemment dotée officiellement d’une Loi relative à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...