Abdennabi Zaher, parcours d’«  un serviteur loyal de la République  »

31 mai 2021 - 17h20 - France - Ecrit par : S.A

Abdennabi Zaher, 63 ans, part en retraite le 1ᵉʳ septembre 2021, après 35 ans d’expérience professionnelle dans l’enseignement en France et au Maroc. Parcours d’«  un serviteur loyal de la République  ».

«   Le 1ᵉʳ septembre, je serai un retraité heureux, car j’ai le sentiment d’avoir accompli des choses dont je suis fier. J’ai défendu un service public de qualité. Au cours de ma carrière, j’ai été un serviteur loyal de la République, mais jamais servile   », confie au journal La Montagne Abdennabi Zaher. Il finit ainsi sa carrière au lycée Madame-de-Staël à Montluçon (Allier) dont il est le proviseur depuis 2015. En tout, 35 ans au service de l’enseignement.

Si sa mère n’avait pas été là, le jeune Abdennabi aurait fini dans les champs agricoles. Son père, un ouvrier agricole marocain, préférait qu’il travaille à ses côtés. Un choix auquel s’était opposé son épouse. Grâce à sa mère, Abdennabi a fait ses études et est devenu le proviseur de l’un des plus grands lycées de l’Allier et le seul du département à posséder des classes préparatoires littéraires et économiques. «   Les études étaient quelque chose de fondamentale pour ma mère, raconte-t-il. Elle a tout fait pour que l’on puisse avancer dans nos vies et pour elle cela passait par les études   ».

Dès lors, l’adolescent mise sur les études. «  En classe de seconde, je me suis mis dans la tête que seules les études, et rien que les études, me permettraient d’atteindre les objectifs que je m’étais fixés  », dit-il. Des rencontres lui seront également d’une grande utilité dans son accomplissement personnel. Celui qu’on décrit comme un travailleur compétent mais modeste, croise le chemin d’un professeur de physique-chimie d’Auvergnat. Au Maroc, ce dernier faisait circuler les cartes postales qu’il recevait de sa région natale, ce qui incite le jeune lycéen à partir faire ses études chimie à l’Université de Clermont-Ferrand.

Un professeur de chimie organique a également joué un rôle important dans sa vie. Suivant ses conseils, l’étudiant boursier a passé le concours de l’École nationale supérieure de chimie, toujours à Clermont-Ferrand. En 1992, Abdennabi Zaher, CAPES de physique-chimie en poche, fait la connaissance de Patrice Corre, alors proviseur de Madame-de-Staël. «  Je lui ai dit que je voulais m’imprégner de mon métier d’enseignant d’abord. Quand j’ai été nommé proviseur de Madame-de-Staël, il a été le premier à m’appeler.   »

En France tout comme au Maroc, Abdennabi Zaher a brillé par le professionnalisme tout au long de sa carrière. Il sera remplacé par Béatrice Dufour proviseur de la cité scolaire de la Souterraine à la rentrée.

Sujets associés : France - Education - Clermont Ferrand - Ministère de l’Education nationale

Aller plus loin

Le Maroc, toujours apprécié par les retraités français

Le Maroc occupe la 3ème place du top 3 des destinations phares des retraités français.

Le Marocain Jalil Benabdillah, nouveau vice président Economie de la région Occitanie

Jalil Benabdillah, 55 ans, est désormais conseiller régional, vice-président en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation. Originaire du Maroc, ce...

Ce retraité français de 86 ans vit plutôt bien le confinement au Maroc

Claude Douard, 86 ans, est parti de Dinan le 7 janvier en camping-car pour passer l’hiver au Maroc avant de s’y retrouver confiné depuis le 20 mars. Il n’attend que la...

Lamia El Aaraje, candidate PS à la législative partielle, reçoit le soutien de Anne Hidalgo

La franco-marocaine Lamia El Aaraje, conseillère de Paris et élue du 20ᵉ arrondissement a reçu le soutien de la maire Anne Hidalgo dans sa course à la législative partielle...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Mondial 2022 : un dispositif exceptionnel pour les supporters marocains

À quelques semaines du coup d’envoi du Mondial 2022 au Qatar, les autorités marocaines ont mis en place un dispositif spécial pour que le voyage des supporters vers le Qatar se passe dans de bonnes conditions.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.