Coronavirus : voici la liste des activités économiques autorisées à reprendre au Maroc

11 juin 2020 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les autorités marocaines ont autorisé la reprise de certaines activités économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du plan d’assouplissement des mesures de confinement sanitaire selon la situation épidémiologique de chaque préfecture ou province de manière progressive, à partir du 11 juin 2020. Le confinement a été prolongé jusqu’au 10 juillet prochain.

Les activités économiques autorisées à reprendre à partir du 11 juin 2020 dans le cadre de la première phase du plan d’assouplissement sanitaire sont nombreuses. Il s’agit des activités industrielles, des activités commerciales, des activités d’artisanat, des activités de proximité et petits métiers de proximité, du commerce de proximité, des professions libérales et professions similaires et de la réouverture des souks hebdomadaires. Les activités suivantes sont exclues de cette liste : les restaurants et cafés avec consommations sur place, les hammams, les salles de cinéma et théâtres, etc.

Ces activités vont reprendre dans les deux zones d’assouplissement. « Afin d’assurer le succès du plan d’assouplissement des mesures de confinement, et pour éviter l’apparition de nouveaux foyers d’éclosion du virus ou sa propagation dans des différents lieux ou dans des zones jusque-là indemnes, les autorités publiques exhortent tous les citoyens à continuer de respecter strictement toutes les gestes de prévention et les mesures sanitaires en vigueur (port de masques, distanciation…), indique un communiqué conjoint des ministères de la Santé et de l’Intérieur.

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Santé - Conseil de gouvernement

Ces articles devraient vous intéresser :

Marhaba 2022 : le gouvernement interpellé sur les souffrances des MRE

La hausse des prix des billets d’avion et les tests PCR compliquent voire constituent un frein au retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc. La députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Imane Lamaoui, appelle le gouvernement à...

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Polémique après les propos d’un député RNI sur le roi Mohammed VI

Alors qu’il prenait la défense du gouvernement, un député du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir, a, lors de la discussion sur la flambée des prix, fait une déclaration pour le moins polémique sur le roi Mohammed VI.

Maroc : remaniement ou pas remaniement ?

L’éventualité d’un remaniement ministériel agite l’opinion publique marocaine. Aziz Akhannouch prépare-t-il un réajustement de son équipe ?

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.