L’actrice Fatima Khair se lance en politique

15 août 2021 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’actrice marocaine Fatima Khair fait son entrée dans le monde de la politique. Elle est candidate aux élections législatives sur la liste du Rassemblement National des Indépendants (RNI), environ deux mois après avoir adhéré au parti que dirige Aziz Akhannouch.

Fatima Khair a été choisie parmi les candidats RNI inscrits sur la liste de la région Casablanca-Settat. Dans une déclaration au site Al Oâmk , l’actrice a lancé à ceux qui s’étonnent de cette irruption dans le monde la politique, que « l’artiste reste, avant tout, un citoyen ayant le droit d’exprimer ses opinions et ses choix personnelles et d’appartenir au parti dans lequel il se retrouve, à l’image des autres citoyens marocains ».

À lire : Élections 2021 : les femmes du PJD en colère

Elle a invité les Marocains qui souhaitent changer les choses à s’engager comme elle. Même si au cours de sa carrière professionnelle, elle a abordé diverses thématiques tels que le viol, le harcèlement sexuel, elle considère que le vrai changement vient des décisions politiques et non pas des artistes.

À lire : Elections 2021 : ça chauffe entre le PJD et le RNI

Fatima Khair a rejoint le RNI avec son mari l’acteur Saad Tsouli, et a créé la Fédération nationale des artistes Rnistes. Elle est l’adjointe au poste de président de ce collectif occupé par l’artiste Saïd Ait Baga.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Elections - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Fatima Kheir

Aller plus loin

Ascension fulgurante de la maroco-néerlandaise Numidia

Connue pour ses performances artistiques en tant que chanteuse, danseuse et présentatrice de télévision, la maroco-néerlandaise Numidia El Morabet s’illustre au cinéma dans le...

Élections 2021 au Maroc : des facilités accordées aux fonctionnaires

Des autorisations exceptionnelles devront être accordées à tout cadre de l’administration, candidat aux prochaines élections législatives de septembre prochain.

Fatiha El-Ghorri, la maroco-britannique aux talents multiples

La maroco-britannique Fatiha El-Ghorri est une actrice, écrivaine et comédienne connue sur l’échiquier médiatique et culturel au Royaume-Uni.

Maroc : le manque de solidarité de certains parlementaires en temps de crise

Alors que le Maroc appelle les personnes physiques et morales à contribuer au fonds spécial dédié à la lutte contre le coronavirus, des parlementaires font montre d’un égoïsme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...