Mina El Hammani (Elite) s’est fait aider pour « garder la tête sur les épaules »

25 septembre 2021 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’actrice espagnole d’origine marocaine, Mina El Hammani, a déclaré qu’elle a dû avoir recours à un spécialiste pour garder la tête sur les épaules après avoir joué dans la célèbre série Netflix « Elite ».

« Je savais que j’allais travailler comme actrice, mais je ne m’attendais pas à avoir tous les regards sur moi tout le temps, et à être filmée n’importe où sans mon consentement », a-t-elle confié à EFE, soulignant la nécessité de prendre soin de sa santé mentale.

A lire : Racisme dans le cinéma français : Leïla Bekhti écartée d’un film pour ses origines

Mina El Hammani, qui joue le rôle de Yocasta dans Œdipe, affirme que « de nombreux garçons et filles qui veulent se lancer dans le cinéma doivent être révélés dans des personnages qui ne stigmatisent pas. « Je suis consciente que je suis plus âgée pour le personnage que j’ai joué dans Elite », plaisante l’actrice, ajoutant qu’à 16 ans, elle n’aurait pas eu le bagage nécessaire pour tenir le rôle.

Elle déplore aussi le fait que certains acteurs politiques considèrent les migrants comme des criminels. « Mon père est arrivé en Espagne il y a 36 ans en tant que migrant, et m’a transmis des valeurs comme le travail, le respect et le courage », défend-elle.

Sujets associés : Espagne - Cinéma - Jeunesse - Mina El Hammani

Aller plus loin

Mina El Hammani dénonce les discours de haine envers les immigrés en Espagne

L’actrice marocaine, Mina El Hammani, est devenue célèbre en Espagne à l’âge de 24 ans, après des années d’effort et de sacrifice, deux valeurs que lui ont inculqué ses parents....

Mina El Hammani (Elite) évoque le racisme sur les réseaux sociaux

Invitée de l’émission “El Hormiguero” de Pablo Motos, l’actrice madrilène d’origine marocaine Mina El Hammani, qui a joué le rôle de Nadia dans la série « Elite », a déclaré...

Cinéma : 2020, une année sèche pour les tournages étrangers au Maroc

Le septième art n’a pas été au mieux de sa forme au cours de l’année 2020 au Maroc. La production cinématographique a été marquée par une baisse drastique (77,49 %) de la...

Racisme dans le cinéma français : Leïla Bekhti écartée d’un film pour ses origines

Faire ses débuts dans le monde impitoyable du cinéma reste une épreuve de force, une mission difficile. Pour ceux et celles qui sont d’origine étrangère, cela reste encore plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Hollywood pose ses caméras au Maroc pour "Lords of War"

Le tournage de la suite du film « Lord of War » sorti dans les salles de cinéma en 2005, devrait bientôt démarrer au Maroc, avec le retour d’Andrew Niccol à la réalisation et au scénario.

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Le Marocain Youssef Kerkour jouera dans « Significant Other »

L’acteur maroco-britannique Youssef Kerkour a été choisi pour diriger la prochaine comédie dramatique d’ITVX “Significant Other”.

Une série documentaire sur Alexandre le Grand en tournage au Maroc

La plateforme de streaming Netflix prépare une série documentaire sur la vie de l’ancien roi de Macédoine, Alexandre le Grand, dont le tournage se déroule au Maroc.

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Adil El Arbi et Bilall Fallah ont tenté de « pirater » Batgirl, leur propre film

Les réalisateurs belgo-marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah racontent avoir tenté de pirater « Batgirl », leur propre film, lorsqu’ils ont appris que le studio Warner a annulé sa sortie.