Maroc : la fin de l’anarchie panneaux d’affichage publicitaire ?

12 octobre 2019 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Afin de mettre un terme au désordre qui règne dans le secteur des affiches publicitaires, le Ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a ordonné le retrait de tous les panneaux publicitaires ne respectant pas la règlementation en vigueur.

Cette décision du Ministre fait suite à la colère du roi Mohammed VI contre les autorités de la ville de Casablanca, accusées d’avoir cautionné la pollution visuelle que provoque la prolifération anarchique des affichages publicitaires.

Pouvant également représenter également un danger pour les automobilistes, ces affiches ont été retirées par centaines, rapporte le journal Assabah, qui précise que les panneaux ont été transférés dans des entrepôts municipaux et des Procès-verbaux (PV) ont été rédigés contre les contrevenants.

Pour tenter de mettre fin à toute cette anarchie, des commissions spéciales ont déjà entamé, dans plusieurs villes, des campagnes de lutte contre cette exploitation sauvage de l’espace public.

Leur mission : veiller à ce que les panneaux publicitaires qui sont en infraction avec la loi ou qui entravent la circulation sur la voie publique soient enlevés. De même, les promoteurs qui ne s’acquittent pas des taxes et des impôts se verront verbalisés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdelouafi Laftit - Publicité - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Plainte

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.