African Lion 21 : le Sahara marocain au cœur des manœuvres militaires

1er mars 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

« Le Maroc est l’un des partenaires les plus forts des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme ». C’est ce qu’a déclaré le général-major, Andrew Rowling, commandant en chef adjoint de l’armée américaine en Europe et en Afrique.

C’est justement l’excellence de ces relations que vient confirmer le Centre régional des médias pour l’Afrique du département d’État américain, en apportant un démenti à l’information publiée par certains médias, affirmant que c’est la Tunisie qui abritera, en juin prochain, la plus grande partie des exercices militaires multinationaux « African Lion », rapporte Hespress. Le général-major Andrew Rowling, commandant de la Task Force Europe du Sud, rassure, comme d’habitude, que c’est Maroc qui accueillera la plupart des exercices de l’African Lion, précisant que certains exercices militaires se dérouleront au Sahara marocain, dans les secteurs de Mahbas, Dakhla, et Tan Tan, et d’autres, en Tunisie et au Sénégal.

Les États-Unis sont conscients des équilibres à préserver, afin de résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés dans le monde, ainsi que ceux du Moyen-Orient et de l’Afrique (MENA). Vu la position géographique du royaume comme porte d’entrée du Sahara, pouvant jouer un rôle de pionnier dans la stratégie sécuritaire, économique et politique des États-Unis en Afrique, il revient à l’administration Biden d’accélérer l’achèvement des travaux dans certaines régions, afin de retrouver le leadership des États-Unis, surtout sur plusieurs dossiers dans la région MENA.

Pour rappel, en novembre dernier, une réunion de haut niveau s’est déroulée au quartier général de la région sud des Forces armées royales à Agadir, entre le général de corps d’armée El Farouk Belkhir, commandant du district sud, et le général major Andrew Rolling, pour les préparatifs des plus grandes manœuvres du continent africain, « African Lion », qui rassembleront cette année environ dix mille soldats originaires d’une vingtaine de pays.

Sujets associés : États-Unis - Défense - Armement - Sahara Marocain

Aller plus loin

Des nouveautés pour l’édition 2021 d’African Lion

Annulé en 2020 en raison de la pandémie du Covid-19, l’exercice militaire African Lion se déroulera cette année en juin dans trois pays, dont le Maroc, et ce, avec des...

African Lion 21 dans le Sahara marocain

Des manœuvres militaires auront lieu dans le Sahara marocain dans le cadre des exercices de l’African Lion 21 prévu en juin prochain. Une première.

African Lion 2021 : le Maroc écarte l’Espagne

Le Maroc n’a pas inscrit l’Espagne sur la liste des participants à l’édition 2021 de l’exercice militaire African Lion, organisé chaque année par le royaume, en collaboration...

Maroc : le service militaire obligatoire reprend en 2022

Suspendu à cause du Covid-19, le service militaire va finalement reprendre l’année prochaine. Quelque 20 000 citoyens vont constituer le prochain contingent des assujettis au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.