Recherche

Méfiez-vous du tatouage au henné (photos)

5 mai 2017 - 11h30 - Société

Les mains de Sophie Akis après un tatouage au henné

Les tatouages au henné peuvent parfois être dangereux et même cancérigènes. Sophie Akis vient d’en faire l’amère expérience après un tatouage au henné à Agadir.

Venue chercher un peu de soleil dans la capitale du Souss, la jeune anglaise de 22 ans gardera un très mauvais souvenir de son passage au Maroc. Comme beaucoup de touristes, elle a succombé à la tentation d’un tatouage au henné ne se doutant pas du tout qu’elle était allergique.

Dans une interview au Daily Mail, elle confie avoir accepté les propositions d’une tatoueuse au henné à Agadir, mais le lendemain elle se réveille avec une forte inflammation aux mains (voir photos). Son premier réflexe est de se diriger vers une pharmacie où elle apprend qu’elle allergique à certains produits parfois utilisés dans la confection du henné.

Parmi ces produits, le PPD (paraphenylènediamine), communément appelé "dolio" au Maroc. Uniquement dédié aux colorations capillaires, il peut s’avérer très nocif et laisser des cicatrices.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact