Ahmed Assid : "L’Islam est dépassé"

21 avril 2013 - 20h43 - Maroc - Ecrit par : J.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

"L’Islam est aujourd’hui dépassé, car les valeurs universelles actuelles sont ce que l’humanité a atteint de mieux", estime le militant amazigh Ahmed Assid, selon qui le message de l’Islam enseigné aux jeunes est un message terroriste, car il se rapporte à un contexte où l’Islam était "propagé à l’épée".

Le militant, chercheur à l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM), s’est exprimé ainsi vendredi dernier, lors d’un séminaire organisé à Rabat par l’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH).

Aujourd’hui, d’après Assid, "la croyance est un choix personnel de l’individu". L’on ne peut plus enseigner aux élèves un message qui dit "convertis-toi ou tu mourras", comme étant l’une des valeurs suprêmes de l’Islam.

"L’Islam du temps du Prophète Mohammed incarnait la mondialisation, car il était une synthèse de toutes les civilisations qui l’avaient précédé, c’est ce qui a d’ailleurs poussé les Européens à traduire les écrits d’Ibn Sina (Avicenne) et d’Ibn Rochd (Averroès), pour en profiter".

Mercredi, lors d’un colloque à l’institut Supérieur de l’Information et de la Communication de Rabat, Ahmed Assid avait recommandé au cheikh Abdelbari Zamzami - auteur de la fatwa conseillant aux femmes d’utiliser des carottes pour assouvir leurs envies sexuelles - de se tourner vers des sex shop, lesquels sont selon Assid, le produit d’une culture privilégiant la transparence.

Sujets associés : Religion - Ircam - Ahmed Assid - Abdelbari Zamzami

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Religion

À Thuré, le coronavirus bouscule les pratiques traditionnelles des musulmans soufis

À Thuré, les musulmans soufis peinent à danser et chanter l’amour de Dieu comme avant en raison de la pandémie de Covid-19. Ils promettent une « fièvre du samedi soir » une fois que les gens seront vaccinés et que le fils du cheikh marocain Sidi Mohammed...

De plus en plus de Marocains enterrent leurs morts en Belgique

De plus en plus de Bruxellois musulmans, notamment d’origine marocaine, préfèrent inhumer leurs proches loin de la terre d’origine, malgré l’assouplissement des restrictions sanitaires.

Gérald Darmanin veut écarter de nouvelles associations musulmanes

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a appelé les préfets à écarter trois fédérations à savoir le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), la Confédération islamique Milli Görus (CIMG), et l’association Foi & Pratique des « assises...

À Bruxelles, les jeunes musulmans se définissent d’abord par rapport à leur religion

Les jeunes musulmans bruxellois se définissent d’abord par rapport à leur religion. C’est ce que révèle une étude menée conjointement par l’ULB et la VUB.

France : Gérald Darmanin préoccupé par l’"apartheid bancaire" des mosquées

Suite aux dénonciations du Conseil des mosquées du Rhône (CMR), le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin prend au sérieux l’« apartheid bancaire » des lieux de culte. Dans ce sens, il a adressé une correspondance au ministre de l’Économie Bruno Le Maire, afin...

Ircam

La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine a eu lieu mardi entre l’établissement français et l’Institut royal de la culture...

Maroc : des interprêtes amazighs dans les tribunaux

Le ministère de la Justice et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) renforcent leur coopération en vue de l’intégration de l’Amazighe dans le système judiciaire.

Le dictionnaire de la langue amazighe disponible gratuitement

Le dictionnaire de la langue amazighe est disponible en version mobile, vient d’indiquer l’Institut Royal de la Culture Amazighe (Ircam).

Ahmed Assid

Ahmed Assid : les radicaux veulent « imposer leurs valeurs à la société française »

Les réactions d’indignation chez certains musulmans de France et du monde, suite à la republication des caricatures du magazine Charlie Hebdo, étaient une réaction à l’islam radical. C’est du moins, l’avis de l’universitaire et activiste du mouvement...

Pédophilie : la faute à la société marocaine

L’écrivain et militant des droits de l’Homme, Ahmed Assid invite la société marocaine à briser les tabous sur la pédophilie. Son appel intervient dans un contexte où le débat sur la peine de mort gagne du terrain, après le meurtre du petit...

Abdelbari Zamzami