Les chiffres de Airbnb sur le Maroc que vous devez connaître

23 octobre 2017 - 18h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La plateforme de location de logement AirBnb a bousculé les habitudes des voyageurs mais aussi des hôtels et des riads qui ont dû s’adapter pour tenter d’y résister. Selon la société américaine, plusieurs dizaines de millions de dollars ont été injectés dans l’économie marocaine cette année.

Cités par le HuffPost, ces chiffres nous apprennent que près de 300.000 personnes se sont rendues au Maroc entre septembre 2016 et septembre 2017, en deuxième position après l’Afrique du Sud qui a durant la même période accueilli 651.000 personnes.

L’entreprise cartonne puisqu’elle voit le nombre de ses utilisateurs faire un bond de 88% par rapport à l’année dernière et permet, soutient-elle, de générer en moyenne 1.300 dollars par an et par logement.

Dans le détail, les voyageurs ont dépensé 39 millions de dollars et rapporté 22 millions de dollars aux ménages marocains, soi 61 millions de dollars injectés dans l’économie marocaine, écrit le HuffPost.

Et de faire savoir également que près de la moitié des voyageurs se rendant au Maroc proviennent d’Europe (46%), 31% d’Afrique et du Moyen-Orient, 15% d’Afrique du Nord, le reste est partagé entre l’Asie (4%), Amérique Latine (2%) et l’Australie (2%).

Sujets associés : Tourisme - Airbnb Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Si vous n’êtes pas mariés, attention à Airbnb au Maroc

Airbnb devient peu à peu l’un des canaux les plus utilisés par les touristes et les Marocains pour la location d’un bien, que ce soit un appartement, une maison ou même un riad....

Le Maroc va taxer les locataires « Airbnb »

Pour assurer une meilleure équité fiscale entre tous les acteurs du marché, les autorités marocaines viennent d’entamer des négociations avec la plateforme Airbnb en vue de taxer...

Nous vous recommandons

Tourisme

Marrakech : Jemaâ el Fna se meurt

Alors que le tourisme se réveille progressivement avec l’ouverture des restaurants, des hôtels et des espaces publics, la place mythique Jemaâ El Fna a été délaissée. Plusieurs structures ont initié des activités culturelles afin de sauver cette place...

Tourisme marocain : de nouvelles propositions pour sortir de la crise

Le Conseil national du tourisme (CNT) a formulé des propositions d’ordre fiscal, financier et de gouvernance à même de sauver le secteur déjà durement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Agadir : où en est le projet de rénovation de la vallée des oiseaux ?

Le projet de rénovation de la Vallée des oiseaux à Agadir avance à grands pas. La ville vient de choisir l’entreprise qui sera chargée de l’étude dédiée à la stratégie d’exploitation et de gestion de cet espace ludique, pédagogique et surtout...

Détroit : le transport de passagers amorce une timide reprise

Le transport de passagers commence à remonter lentement au niveau du Détroit. L’activité a repris timidement au port de Tanger Med où de nouveaux bateaux exceptionnels sont affrétés pour le rapatriement des résidents en Europe et des touristes bloqués au...

Suspension des activités de Sangho, voyagiste spécialiste du Maroc

Sans garantie financière depuis le 31 janvier 2022, le voyagiste Sanghol, spécialiste de la Tunisie et du Maroc, a dû suspendre ses activités.

Airbnb Maroc

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc...

Airbnb : une charte de non-discrimination fait fuir plus d’un million d’utilisateurs

Environ 1,4 million d’utilisateurs d’Airbnb ont refusé de signer sa déclaration de non-discrimination créée en 2016. Ils ont préféré se passer de la plateforme, que de s’engager à ne pas faire preuve de sexisme, de racisme et...

Des MRE victimes d’arnaque à la location Airbnb

Les arnaques sur les locations de vacances Airbnb se multiplient au Maroc. Parmi les victimes, bon nombre de Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Au Maroc tout comme ailleurs, pas de fête dans les appartements loués via Airbnb

La plateforme de location de logements entre particuliers, Airbnb interdit l’organisation de toutes fêtes ou événements dans les appartements loués au Maroc tout comme ailleurs. L’entreprise limite désormais la capacité à 16 personnes...