#AkhannouchGetOut : le hashtag devenu viral sur les réseaux sociaux

17 juillet 2022 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, la colère monte contre le chef de gouvernement Aziz Akhannouch à cause de la hausse des prix des produits de grande consommation, notamment le carburant. Bon nombre d’internautes marocains continuent de réclamer son départ.

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient sur les réseaux sociaux, et ce, à travers les hashtags #GetoutAkhannouch et #Akhannouchleave sont devenus viraux. Vendredi, #GetoutAkhannouch, a généré plus de 11 000 tweets et des milliers de retweets. De nombreux internautes marocains protestent contre les hausses vertigineuses des prix des denrées alimentaires et des biens, en particulier celui du carburant. Le maintien du prix du carburant à plus de 16 DH et 17 DH au cours des derniers mois fâche.

À lire : Afriquia d’Aziz Akhannouch dans le viseur d’une campagne de boycott

« En tant que citoyen marocain, j’ajoute ma voix à la voix de la vérité et au peuple en général qui souffre à cause de la hausse des prix du pétrole. Pour le peuple marocain, nous sommes une main contre le gouvernement d’Akhannouch », tweete un internaute marocain. « Seulement au Maroc : le chef du gouvernement possède la plus grande compagnie pétrolière du pays et joue avec la vie des gens en mettant les prix qu’il veut », écrit un autre, soulignant que Aziz Akhannouch est patron du groupe pétrolier Akwa, un conglomérat de plusieurs milliards de dollars.

À lire :Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

En plus d’exiger le départ d’Akhannouch, les internautes marocains appellent le gouvernement à fixer les prix de l’essence et du diesel à 7DH et 8DH, afin de soulager les ménages.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Aziz Akhannouch victime d’une campagne de haine sur les réseaux sociaux ?

Marc Owen Jones, professeur adjoint d’études du Moyen-Orient et d’humanités numériques à l’Université Hamad ben Khalifa de Doha, au Qatar, s’est intéressé à la campagne massive...

Aziz Akhannouch prépare-t-il un remaniement ?

Un remaniement gouvernemental s’annonce imminent au Maroc pour dynamiser l’équipe d’Aziz Akhannouch. Six à huit ministres pourraient être remplacés par de nouveaux profils «...

Rachid Talbi Alami prend la défense d’Akhannouch, en insultant les Marocains

Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants et membre du bureau politique du RNI, a réagi à la campagne massive menée sur les réseaux sociaux, contre le chef...

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une «  reconstruction rapide  » avec «  tous les moyens  »

Le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch a déclaré que le royaume « utilisera tous ses moyens » dans la phase de « reconstruction rapide » des dégâts causés par le violent et meurtrier séisme qui a frappé la province d’Al Haouz dans la nuit du...

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.