Afriquia d’Aziz Akhannouch dans le viseur d’une campagne de boycott

16 juin 2022 - 21h50 - Maroc - Ecrit par : G.A

Devant la hausse continue des prix de l’essence et du gasoil au Maroc, des activistes entendent organiser une nouvelle campagne de boycott des produits pétroliers vendus par plusieurs sociétés, parmi lesquelles, Afriquia du groupe d’Aziz Akhannouch.

Même si la cherté des produits pétroliers est la conséquence directe du conflit russo-ukrainien, les sociétés installées sont dans le viseur des Marocains qui leur reprochent l’inexistence d’une politique d’accompagnement pour les soulager. Ainsi des appels au boycott de plusieurs de ces sociétés dont Afriquia qui appartient au groupe d’Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, ont été lancés.

À lire : Au Maroc, le prix de l’essence flambe de nouveau

Depuis mercredi le prix du gasoil a atteint presque les 16 dirhams le litre alors que l’essence est désormais vendue à 18 DH/L. Ces prix vont malheureusement s’envoler davantage, surtout l’essence qui pourrait atteindre les 20DH/L, selon certains professionnels du secteur.

À lire :Prix des carburants au Maroc : nouvelle augmentation cette semaine

Il y a quelques jours, certains députés de l’opposition ont appelé lors de la séance des questions orales, le gouvernement à subventionner les produits pétroliers. Mais Nadia Fettah Alaoui, ministre des Finances, a affirmé que l’exécutif n’avait plus les moyens de subventionner une nouvelle fois les carburants. Elle a souligné que d’autres secteurs ont les mêmes difficultés et attendent du gouvernement des mesures urgentes.

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Ministère de l’Economie et des Finances - Carburant - Boycott

Aller plus loin

Marocains souriez, le prix de l’essence a augmenté

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes Marocains depuis hier, vendredi 1er mars. Les prix des différents types de carburant ont sensiblement augmenté dans les stations-service.

Prix des carburants : le Maroc est-il le pays où l’on paie le plus cher ?

Le parti du progrès et du socialisme (PPS) a réagi à la hausse continue des prix du carburant au Maroc, estimant que le prix de l’essence pratiqué au royaume est le plus cher au...

Drogue : en pleine course-poursuite avec la police, un go-fast tombe en panne ... d’essence

Mardi, l’antenne lyonnaise de l’Office anti stupéfiant (OFAST) a réussi un exploit en procédant à l’interpellation de deux go-fast, dédiés au trafic de cannabis dans la Drôme, à...

Les Marocains vont payer l’essence plus cher

Après quelques jours d’accalmie, le prix des carburants à la pompe repartent à nouveau à la hausse, notamment pour le diesel, carburant préféré des Marocains.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Le téléphérique d’Agadir mis en service

La ville d’Agadir a inauguré vendredi, un de ses grands projets, pouvant booster le tourisme dans la région. Il s’agit du téléphérique qui fait désormais partie du paysage aérien marocain.

Maroc : forte hausse des recettes touristiques

À fin mai dernier, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 20 milliards de dirhams, en progression de 173,1 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Dominique Strauss-Kahn a failli devenir ministre au Maroc

Le nom de Dominique Strauss-Kahn (DSK) avait été évoqué dans l’entourage du roi Mohammed VI pour remplacer Mohamed Boussaid, ministre des Finances limogé par le souverain le 1ᵉʳ aout 2018.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.