Recherche

Al Hoceima : l’Etat sévit et arrête une vingtaine de personnes

28 mai 2017 - 14h00 - Société

Les autorités ont décidé de sévir contre les manifestants dans le nord du Maroc. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées en deux jours à Al Hoceima.

C’est ce qu’a annoncé le procureur général du roi près la Cour d’Appel d’Al Hoceima dans un communiqué. Vingt personnes accusées de crimes et délits portant atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, ainsi que d’autre crimes de droit commun, ont été interpellées les 26 et 27 mai.

On leur reproche « des transferts d’argent et un appui logistique de l’étranger afin de mener des activités de propagande susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du Royaume et ébranler l’allégeance des citoyens à l’Etat marocain et aux institutions du peuple marocain, en plus de l’humiliation et l’hostilité à l’égard des symboles du Royaume dans des rassemblements publics, outre d’autres actes criminels », lit-on sur ce communiqué publié par la Map.

Des « preuves et des indices » ont ainsi été rassemblés montrant « l’implication présumée des personnes interpellées dans des crimes et délits touchant l’ordre public et la sécurité de fonctionnaires publics, matérialisés dans les actes criminels survenus dans les villes d’Al-Hoceima, Amzouren, et Beni Bouaich, qui ont occasionné des destructions, des incendies et d’autres actions criminelles. », soutient le communiqué.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact