L’Algérie veut davantage renforcer son armée pour contrer le Maroc

26 juin 2023 - 12h50 - Monde - Ecrit par : A.P

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a exprimé dimanche sa satisfaction quant au niveau de modernisation atteint par l’armée nationale populaire (ANP), réitérant sa volonté de poursuivre cette dynamique, dans ce contexte de tensions avec le Maroc et de détérioration de la situation sécuritaire au Sahel.

Tebboune a fait cette déclaration à la fin de l’exercice militaire Fadjer 2023 (aube 2023) qui s’est déroulé dimanche au Polygone de tir et de manœuvres dans la wilaya de Djelfa, en première région militaire, fait savoir TSA Algérie. « Je félicite avec fierté tous les officiers, sous-officiers et hommes de rang pour le succès de l’exercice tactique » qui confirme « le niveau de développement et l’harmonie opérationnelle » des unités de l’ANP, a-t-il déclaré.

Après cette démonstration de puissance de l’armée algérienne avec des munitions réelles, le président Tebboune a indiqué que le contexte actuel « renforce notre volonté de moderniser et de maîtriser notre système et nos équipements de défense » pour « sauvegarder notre souveraineté devant les tentatives de déstabilisation de notre région ». Le président algérien a en outre souligné que l’Algérie reste « un bastion de paix et de sécurité » et n’a jamais été « une source de menace ou d’agression contre quiconque », même si l’acquisition d’armes « figure parmi les priorités » du pays.

À lire : L’Algérie double son budget militaire, le Maroc en ligne de mire

« Nous œuvrerons à faire le meilleur usage de nos capacités matérielles et humaines pour protéger nos frontières et nos emplacements stratégiques, et pour lutter contre l’immigration illégale, la drogue et la fausse monnaie », a insisté Tebboune qui a réaffirmé son engagement « immuable » à poursuivre la modernisation de l’ANP, « au regard des contextes géopolitiques particuliers prévalant à l’échelle mondiale et régionale » et de « tentatives de déstabilisation sécuritaire menées dans notre voisinage ».

Dans cette dynamique, le président algérien assure que l’armée sera renforcée « aussi bien en matière d’équipement en systèmes d’armes, armements et matériels sophistiqués, qu’en matière de préparation et de qualification du potentiel humain, de manière à ce qu’elle soit toujours en mesure d’employer ces systèmes et d’en maîtriser les techniques, et ce, au service de notre défense nationale et de nos intérêts vitaux ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Défense - Armement

Aller plus loin

Le Général Chanegriha appelle à la vigilance aux frontières

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’État-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), effectue une visite de travail en 2ᵉ Région militaire, à Oran, à la frontière...

L’Algérie, superpuissance sous-marine

La course à l’armement continue entre le Maroc et l’Algérie. Les forces armées algériennes disposent aujourd’hui de six sous-marins de dernière génération, tous acquis auprès de...

L’Algérie double son budget militaire, le Maroc en ligne de mire

L’Algérie prévoit de doubler son budget militaire en 2023, pour atteindre 23 milliards de dollars, à cause des tentions avec le Maroc. Ce budget s’élevait à « seulement » 10...

L’Algérie achète le drone Wing Loong 2, le Maroc en ligne de mire

L’armée de l’air algérienne a réceptionné son premier lot de drones chinois Wing Loong 2, un drone acquis par le Maroc depuis l’année dernière.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.