Algérie-Maroc : Le dossier des biens expropriés jugé « clos » par Alger

27 mars 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Ahmed Attaf, ministre algérien des Affaires étrangères, a déclaré que l’expropriation par le Maroc de biens immobiliers de l’État algérien à Rabat est un « dossier clos ».

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a récemment pris un décret portant expropriation des propriétés immobilières de l’État l’Algérien pour cause d’utilité publique, et ce, conformément à la loi n° 81-7 du 16 avril 1982. Il s’agit d’un terrain de 619 m2, dit « Kabalia », enregistré sous le titre foncier R/9320, d’un autre bien dénommé « Zanzi », d’une superficie de 630 m2, enregistré sous le titre foncier R/6375 et constitué d’une résidence sur deux étages avec des bureaux au rez-de-chaussée, ainsi que d’une villa dénommée « Villa du Soleil levant » d’une superficie de 491 m2 enregistrée à la conservation foncière sous le numéro R/300.

À lire :Biens expropriés par le Maroc : l’Algérie a menti .... la preuve

Dans un communiqué, le ministère algérien des Affaires étrangères a dénoncé un « projet de confiscation des prémices de l’ambassade de l’État algérien au Maroc », « une violation inqualifiable ». Réagissant à son tour, Rabat a évoqué les documents officiels algériens attestant des discussions entre le Maroc et l’Algérie au sujet de l’expropriation de biens de l’État algérien à Rabat. Mardi, le chef de la diplomatie algérienne est revenu sur cette affaire. Il a assuré que le dossier est « clos », rapporte TSA Algérie. « Nous avons réagi et ils ont pris une décision que nous considérons comme adéquate. Le dossier est clos », a-t-il dit.

À lire :Biens expropriés : Alger condamne, Rabat clarifie

Ahmed Attaf s’est également exprimé sur la question du Sahara que son pays, protecteur du Polisario, n’est pas près d’abandonner. « C’est ça la vérité amère pour le Maroc. Quel que soit ce que fait le Maroc sur le terrain, le dossier demeure devant le comité des 24 chargé de la décolonisation », a-t-il rappelé. Et d’ajouter : « Aussi il y a la Minurso au Sahara occidental, dont la lettre “R” signifie référendum ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Rabat - Immobilier

Aller plus loin

Le Maroc exproprie des biens de l’État algérien

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement marocain, est signataire d’une décision autorisant l’expropriation par le Maroc de biens appartenant à l’État algérien.

Pourquoi le Maroc exproprie des biens de l’État algérien

L’expropriation des biens immobiliers de l’État algérien situés au centre de Rabat s’impose au gouvernement d’Aziz Akhannouch.

L’expropriation des biens supposés algériens au Maroc est « légale »

L’expropriation des propriétés appartenant à l’Algérie au Maroc est légale et conforme au droit international, a expliqué le professeur Abderrahim El Manar Esslimi, président du...

Biens expropriés par le Maroc : l’Algérie a menti .... la preuve

Contrairement aux informations contenues dans le communiqué émis par le ministère algérien des Affaires étrangères, des documents officiels algériens attestent des discussions...

Ces articles devraient vous intéresser :

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.