L’Algérie veut une Union du Maghreb sans le Maroc

27 mars 2024 - 18h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Les autorités algériennes ont initié récemment des rencontres avec leurs homologues de la Tunisie, de la Libye et de la Mauritanie. Une démarche vue par certains observateurs comme une tentative de réactiver l’Union du Maghreb arabe (UMA) sans le Maroc.

Interrogé sur le sujet mardi, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, a expliqué que depuis près d’un an, le président Abdelmadjid Tebboune et lui ont entrepris des contacts avec les dirigeants ou les ministres des Affaires étrangères du Maghreb en vue de susciter la création d’un cadre de discussion.

Le chef de la diplomatie algérienne a souligné que la région du Nord de l’Afrique est la seule sur le continent et peut-être au monde à ne pas disposer d’un tel creuset et à ne pas afficher une position commune sur des questions internationales. C’est pourquoi le président algérien a « tenté de faire accepter l’idée de combler ce vide », relaie TSA Algérie.

À lire : L’Algérie invente de nouvelles accusations contre le Maroc

Mais « combler le vide ne signifie pas créer une alternative à ce qui existe », a insisté Ahmed Attaf, faisant observer que « l’UMA existe, mais elle est dans le coma, toutes ses institutions n’ont pas été dissoutes, les conventions ne sont plus en vigueur vu les circonstances, mais elles sont là ».

« En attendant le retour de l’UMA à la vie, devons-nous nous résigner à rester dans cette situation ? », s’est demandé le ministre algérien qui n’a pas donné de détails sur cette initiative algérienne. Un sommet des chefs d’État de la région aura lieu dans un avenir « proche », a vaguement affirmé Attaf, sans préciser le lieu ni les chefs d’État qui assisteront à cette rencontre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

La fausse main tendue d’Abdelmadjid Tebboune au Maroc

Lors de sa dernière entrevue périodique avec la presse algérienne, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a évoqué la création du bloc maghrébin et la question du...

Maghreb sans le Maroc : la Libye rejette le projet de l’Algérie

La création d’une Union du Maghreb sans le Maroc, un projet initié par l’Algérie en remplacement de l’Union du Maghreb arabe (UMA) en souffrance depuis des années, est loin de...

L’Algérie menace à nouveau le Maroc

L’Algérie a condamné fermement le projet de confiscation des prémices de son ambassade au Maroc, menaçant qu’il « répondra à ces provocations par tous les moyens qu’elle jugera...

Sahara : un ministre dénonce un acte de guerre de l’Algérie contre le Maroc

L’attaque menée contre des civils à Smara dans le Sahara marocain est un « terrorisme d’État » commis par l’Algérie contre le Maroc, a déclaré Abdellatif Ouahbi, le ministre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.