L’alliance Maroc-Israël fait peur à l’Espagne

16 mars 2023 - 21h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le renforcement de la coopération militaire entre le Maroc et Israël suscite des inquiétudes en Espagne, notamment dans le rang des militaires qui craignent une remise en cause de l’équilibre dans la Méditerranée occidentale.

« L’Espagne a gaspillé la neutralité stratégique qu’elle avait avec le Sahara Occidental et cela nous enlève un avantage tactique et diplomatique dans tout scénario de crise future. Dans ce scénario, l’alliance d’Israël avec le Maroc est un indicateur inquiétant pour nous », a déclaré un responsable de l’armée espagnole à El Confidencial. Pour un autre, « Israël est un moyen pour le Maroc de moderniser plus rapidement son arsenal, de renforcer sa relation avec les États-Unis et d’ajouter de la pression sur la relation bilatérale avec l’Espagne ». D’autres militaires interrogés craignant que l’urgence de la guerre en Ukraine ne fasse ignorer à l’Europe et à l’Otan le flanc sud.

À lire : La coopération militaire Maroc-Israël inquiète l’Algérie

Pour sa part, Javier Jordán, professeur de sciences politiques à l’Université de Grenade explique qu’« un scénario de conflit armé avec le Maroc est très improbable, même si la guerre en Ukraine nous montre que ce n’est pas impossible. Le souci, c’est le jeu dans la zone grise, cette rivalité sous le seuil de la guerre avec des stratégies hybrides en utilisant la migration, l’étouffement économique de Ceuta et Melilla… ». Avec son alliance avec Israël, le Maroc, par rapport à l’Espagne, gagne du terrain en matière de dissuasion et aussi sur le plan diplomatique en tant que partenaire privilégié des États-Unis dans la région, analyse l’expert.

À lire : L’alliance Maroc-Israël fait peur à l’Algérie

« En considérant l’industrie de la défense et les forces armées marocaines, il est dans notre intérêt que le Maroc soit un pays ami fort en Afrique du Nord », estime le général de corps d’armée (r) Juan Montenegro, ancien représentant de l’Espagne dans les comités militaires de l’OTAN et de l’UE. Depuis la normalisation des relations avec Israël, le Maroc a acquis plusieurs drones israéliens, dont le kamikaze Harop et les drones de reconnaissance Heron, WanderB et ThunderB, et Hermes 900. Les deux pays prévoient d’installer deux usines de fabrication de drones kamikazes ou des munitions au Maroc.

À lire : L’alliance Maroc-Israël menace la sécurité régionale, selon le Polisario

En plus des drones israéliens, le Maroc dispose également de drones chinois (Wing Loong), turc (Bayraktar TB2) et américains (MQ-A1 Predator et MQ-9B SeaGuardian). Le royaume aurait aussi acquis le Dôme de fer israélien et le système de défense anti-aérienne israélien Barak MX. Le budget militaire du Maroc a atteint 5 milliards d’euros cette année. Mais il reste encore loin du budget militaire algérien qui avoisine les 10 milliards d’euros, ou des plus de 12 milliards d’euros de l’Espagne.

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Algérie - Israël - Sahara Marocain - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Maroc-Israël : fin de la lune de miel ?

Le Maroc n’a pas réagi à l’annonce des autorités israéliennes de reconnaître la marocanité du Sahara. Rabat préfère faire preuve de prudence dans ses relations avec Tel-Aviv...

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

Le Maroc poursuit la dynamique de modernisation et de renforcement de son armée. Le royaume ne cesse d’acquérir des lance-roquettes, des missiles tactiques, des drones et autres...

La coopération militaire Maroc-Israël fait peur à l’Espagne

Le renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël dans le domaine militaire inquiète l’Espagne, surtout depuis l’acquisition par les Forces armées royales marocaines du...

Le Maroc, première puissance militaire du Maghreb, selon un journal espagnol

En modernisant son armée à travers l’acquisition d’équipements de pointe et en diversifiant ses sources d’approvisionnement d’armes, le Maroc a changé les rapports de force dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.