L’ambassade du Maroc au Pakistan répond aux rumeurs

30 août 2019 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Il y a quelques jours, des médias pakistanais affirmaient que l’Ambassade du Maroc à Islamabad avait “abusé de son portfolio diplomatique” pour importer une cargaison de 26 tonnes. Cette information a été aussitôt démentie par la représentation diplomatique du Royaume. Une enquête a été ouverte.

Une cargaison de 26 tonnes provoque le malaise de la diplomatie marocaine au Pakistan. Cette information a été publiée par des médias électroniques nationaux (dont bladi.net) et relayée sur un site pakistanais.

L’article incriminé précisait que ces 26 tonnes de marchandise, transportées au Pakistan par la compagnie émiratie, United arab shipping agency co, avaient été livrées sans frais de douane. La réaction de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Islamabad n’a pas tardé. Elle a démenti catégoriquement les informations relayées par tous ces médias.

Dans un communiqué, la représentation diplomatique du Royaume à Islamabad a "déploré la reprise de cette information, sans le moindre recoupement ni aucune vérification". Elle n’a pas manqué de rappeler les règles d’importation en vigueur dans le pays d’accueil, arguant que "toute demande dans ce sens doit contenir une liste de colisage indiquant la contenance de la cargaison, son origine et son port d’embarquement".

A cet effet, elle affirme « n’avoir introduit aucune demande d’importation, encore moins une cargaison de 26 tonnes », précise le communiqué.
Pour élucider cette affaire et couper court à toute allégation afférente, la Chancellerie a saisi officiellement le Ministère pakistanais des Affaires étrangères.

Quant à la Direction générale du Protocole auprès du Ministère pakistanais des Affaires étrangères, elle soutient n’avoir reçu aucune demande d’importation de cette cargaison émanant de l’Ambassade du Royaume du Maroc, ajoutant "qu’il s’agirait sans doute d’un acte frauduleux". Elle lave toutefois de tout soupçon la représentation diplomatique marocaine en martelant qu’elle a toujours respecté les normes et les règles établies, conformément à la Convention de Vienne en matière de privilèges diplomatiques.

Sujets associés : Importations - Diplomatie - Médias - Pakistan

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Pakistan veut réduire son déficit commercial avec le Maroc

Le Pakistan envisage de renforcer ses relations commerciales avec le Maroc. Les investisseurs privés et exportateurs pakistanais ont invité les autorités à vite consolider les...

Nous vous recommandons

Importations

Maroc : la facture des importations s’envole

À fin janvier dernier, le Maroc a importé un volume de 805  000 tonnes de blé soit le double par rapport à un an auparavant, en raison de la faible production nationale.

De belles perspectives pour le pouvoir d’achat des Marocains

Se basant sur la tendance positive des niveaux des revenus, notamment une bonne saison agricole, et les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme administrative (MEFRA) a assuré que le...

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique...

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

L’Espagne augmente encore ses importations de tomate marocaine

L’Espagne a importé un total de 178,16 millions de kilos de tomates en 2021, dont près de la moitié (45,34 %) du Maroc, selon les données du service statistique Estacom.

Diplomatie

Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

La chercheuse Isabelle Werenfels de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) estime que « l’Algérie veut montrer » à travers sa décision de couper les ponts avec le Maroc « qu’elle est de retour sur la scène internationale...

Incidents à Al Qods Acharif : le Maroc s’inquiète et appelle au dialogue

Le Maroc a exprimé sa vive inquiétude suite aux incidents survenus à Al Qods Acharif, invitant les protagonistes à favoriser le dialogue et le respect des droits. Cet appel a été lancé à travers un communiqué du ministère des Affaires étrangères du royaume...

Un haut responsable américain attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État-adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient par intérim, se rendra dans les tout prochains jours au Maroc dans le cadre d’une tournée régionale devant couvrir la période allant du 24 au 29...

États-Unis : l’accord de normalisation Maroc-Israël bientôt examiné

Le tout nouveau secrétaire d’État américain, Antony Blinken compte examiner les accords de normalisation des relations diplomatiques entre Israël et quatre pays arabes dont le Maroc.

L’Espagne veut empêcher la guerre entre le Maroc et l’Algérie

Après les déclarations du président Tebboune, accusant le Maroc d’être à l’origine de l’attaque survenue dans le Sahara, l’Espagne a affirmé suivre le dossier de près et travailler à une désescalade entre « ses deux partenaires stratégiques...

Médias

Les sitcoms bannis de la télévision marocaine

Plus d’achat des sitcoms pour alimenter l’espace audiovisuel public du Maroc. Une holding sera créée par ailleurs pour gérer le futur pôle audiovisuel de la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT) qui inclut également 2M et Medi 1...

La SNRT Holding, un projet déjà en difficulté ?

La fusion de la SNRT avec les chaînes 2M et Medi1 TV, annoncée officiellement il y a un mois par le ministre de tutelle, suscite de vifs débats dans l’opinion publique. L’avenir de cette holding censée révolutionner le paysage audiovisuel marocain serait-il...

Une équipe de l’émission Salvados expulsée du Maroc

L’équipe de l’émission Salvados qui préparait un reportage sur les 28 victimes de l’inondation survenue en février dernier dans un atelier de textile illégal à Tanger, a été expulsée lundi du Maroc par la police pour défaut d’autorisations. Le journaliste...

Abdelilah Benkirane critiqué après avoir qualifié un journal de « sioniste »

Suite aux propos qualifiés de « violents et insultants » tenus par Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, à l’encontre d’un certain nombre de médias, l’Association marocaine des médias et des éditeurs (AMME) a réagi pour dénoncer un acte attentatoire à...

« Zour Bladek » : la télé pour la promotion du tourisme interne

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a diffusé un nouveau programme télévisé pour promouvoir les merveilles du royaume. L’objectif est d’inciter les touristes internes à les découvrir.

Pakistan

Le message de condoléances de Mohammed VI au Président pakistanais suite au crash d’avion à Karachi

Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion au président de la République islamique du Pakistan, M. Arif Alvi, suite au crash d’un avion pakistanais survenu dans la ville de Karachi, et qui a fait plusieurs...

Le Maroc offre des bourses aux étudiants pakistanais

Pour le compte de l’année universitaire 2022-2023, l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) offre des bourses à des étudiants pakistanais pour poursuivre leurs études dans les établissements publics marocains d’enseignement supérieur,...

L’Arabie saoudite lance l’initiative « Route de la Mecque » au Maroc

Le ministère saoudien de l’Intérieur lance, pour la quatrième année, l’initiative « Route de la Mecque » dans cinq pays : Pakistan, Malaisie, Indonésie, Maroc et Bangladesh.

Le Maroc parmi les pays où la liberté religieuse est menacée

Le Maroc fait partie des pays où l’on enregistre des violations significatives de la liberté religieuse. C’est ce qu’indique le dernier rapport de l’Aide à l’Église en Détresse (AED).

Emmanuel Macron comparé à un nazi, réactions indignées du quai d’Orsay

La ministre pakistanaise des droits de l’Homme, Shireen Mazari a affirmé, samedi, que le président français Emmanuel Macron "inflige aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs". Des propos condamnés par le ministère français des Affaires...