Ashraf Sekkaki, le roi de l’évasion, condamné à 4 ans de prison

1er février 2023 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : A.P

Ashraf Sekkaki, 39 ans, en prison au Maroc depuis 2009, a été condamné par la cour correctionnelle d’Anvers à quatre ans de prison pour blanchiment d’argent, intimidation et corruption.

Le Malinois Sekkaki a été arrêté et placé en détention au Maroc après s’être échappé de la prison de Bruges en hélicoptère à l’été 2009. Depuis sa cellule au Maroc, il a poursuivi ses activités criminelles avec l’aide de son épouse Saïda B., 43 ans, considérée par le procureur comme « sa main droite » et son « lien avec le monde extérieur ».

Saïda B., son frère Hakim, 39 ans, Nasim T., 40 ans et Yasser R. auraient envoyé de l’argent aux gardiens de Sekkaki dans la prison marocaine, ce qui lui a permis d’avoir un traitement préférentiel, de disposer d’un téléphone portable et d’être informé à l’avance des fouilles de cellule.

À lire : 4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Dans des conversations téléphoniques interceptées, Sekkaki et Saïda B. échangeaient sur la manière de faire chanter et de faire pression sur les gardiens de la prison. Résidant à Turnhout en Belgique, la femme a aussi aidé Sekkaki à blanchir de l’argent, environ 40 000 euros, avec le concours de Nasim T.

Le parquet avait requis quatre ans de prison contre Sekkaki et deux ans contre sa femme. La cour correctionnelle d’Anvers vient de condamner l’homme et la femme aux peines respectives requises par le parquet. Elle a également ordonné l’arrestation immédiate des criminels détenus au Maroc. Le frère de Saïda, lui, écope d’un an avec sursis.

Sujets associés : Belgique - Prison - Ashraf Sekkaki - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

Recherché partout en Europe, Yousef Mohamed Lehrech au Maroc ?

Yousef Mohamed Lehrech, surnommé “El Pastilla”, est actuellement l’individu le plus recherché par la police espagnole depuis son évasion spectaculaire de la prison d’Alcalá-Meco...

Maroc : un baron de la drogue s’évade ... d’un commissariat

Alors qu’il était placé en garde à vue, un baron de la drogue a réussi à s’évader du commissariat de Souissi-Takadoum à Rabat. Les éléments de la police judiciaire mènent une...

4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Ashraf Sekkaki, 39 ans, est en prison au Maroc depuis plus de dix ans, après s’être évadé de la prison de Bruges en Belgique en 2009. Il est accusé de trafic illégal, de fraude,...

Procès du 13-Novembre : le Belgo-marocain Farid Kharkhach reste en prison

La cour d’assises spéciale de Paris n’a pas donné suite à la demande de remise en liberté du Belgo-marocain Farid Kharkhach, un des 20 accusés du procès des attentats du 13...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.