Début du procès d’Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

22 août 2022 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Accusé dans une affaire de trafic international de drogues, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki est fixé sur sa comparution prochaine devant la Cour d’appel de Rabat.

Après report de la première audience dû à son refus de comparaître à distance, le procès d’Ashraf Sekkaki s’ouvrira début septembre devant la Cour d’appel de Rabat, fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar. Celui qu’on surnomme en Belgique « le roi de l’évasion » pour s’être évadé à plusieurs reprises de prison est poursuivi dans le cadre d’une affaire de trafic international de drogue et de psychotropes. Un trafic qu’il est soupçonné d’avoir coordonné avec la complicité d’un frère et du patron d’une compagnie de transport international depuis la prison de Salé, où il purge actuellement une peine de 4 ans de prison ferme prononcée en première instance.

À lire : Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

En 2017, les services de sécurité en poste à Nador avaient, lors de la fouille d’un autocar, saisi plus de 73 000 comprimés psychotropes – dissimulés à l’intérieur de bagages non accompagnés – en provenance de Bruxelles. L’opération de remise de ces bagages aux destinataires s’était soldée par l’arrestation de deux suspects.

À lire : L’un des criminels les plus dangereux de Belgique tente une évasion au Maroc

Décrit comme l’un des criminels les plus dangereux au monde à cause de son implication dans de nombreux braquages et kidnappings, Ashraf Sekkaki avait en 2011 écopé de douze ans de prison pour son évasion de la prison de Bruges. Quel sort lui sera-t-il réservé à l’issue de son procès devant la Cour d’appel de Rabat ?

Sujets associés : Droits et Justice - Drogues - Rabat - Ashraf Sekkaki - Trafic

Aller plus loin

Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

Condamné en 2011 à douze ans d’emprisonnement pour son évasion de la prison de Bruges, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki continue de purger sa peine non loin de Rabat. Dans un...

Ashraf Sekkaki, le roi de l’évasion, à nouveau condamné

En détention au Maroc, Ashraf Sekkaki vient d’être à nouveau condamné à quatre ans de prison par les autorités belges. Il lui est reproché d’avoir dirigé un gang dans la région...

L’un des criminels les plus dangereux de Belgique tente une évasion au Maroc

Et l’on reparle encore d’Ashraf Sekkaki, l’un des criminels les plus dangereux de Belgique. Incarcéré à la prison de Salé, il avait projeté une évasion spectaculaire à l’aide de...

Béziers : procès sous haute sécurité des membres d’un réseau criminel dont un Marocain

Un procès hors normes s’est ouvert lundi à Béziers. Y prennent part vingt prévenus dont un Marocain, accusés de trafic de drogues, d’armes, de voitures volées, etc., et une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.