Ashraf Sekkaki, le roi de l’évasion, à nouveau condamné

4 janvier 2024 - 20h30 - Belgique - Ecrit par : A.P

En détention au Maroc, Ashraf Sekkaki vient d’être à nouveau condamné à quatre ans de prison par les autorités belges. Il lui est reproché d’avoir dirigé un gang dans la région d’Anvers depuis sa cellule au Maroc.

Surnommé le « roi de l’évasion » après son évasion spectaculaire de la prison de Bruges en 2009, où il purgeait une peine de dix ans pour des vols à main armée, Ashraf Sekkaki, 39 ans, s’est réfugié au Maroc avant d’y être arrêté puis placé en détention dans une prison près de Rabat.

À lire : Ashraf Sekkaki, le roi de l’évasion, condamné à 4 ans de prison

Malgré sa situation carcérale, le Marocain est resté actif. Depuis sa cellule de prison au Maroc, il aurait été le leader d’une organisation criminelle active en Belgique et spécialisée dans le blanchiment d’argent, l’escroquerie, le trafic d’armes et les menaces. Selon les autorités belges, le gang dirigé par Sekkaki depuis sa cellule marocaine est impliqué dans la fusillade du restaurant Stadspaviljoen à Eindhoven en 2017.

À lire : 4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Le « roi de l’évasion » avait été condamné par défaut en février dernier à quatre ans de prison en tant que leader de ce réseau criminel. À l’automne, Sekkaki a eu droit à un nouveau procès pour lequel son avocat, Frédéric Thiebaut, a souhaité sa présence et demandé son transfert du Maroc. Mais les autorités belges ont rejeté cette requête, évoquant un « risque de sécurité irresponsable ».

Sujets associés : Ashraf Sekkaki - Evasion - Belgique - Droits et Justice

Aller plus loin

Yousef Mohamed Lehrech : de l’évasion à l’arrestation

Yousef Mohamed Lehrech, a été arrêté dans une gare de Leipzig, en Allemagne. Le jeune homme d’origine marocaine et décrit comme extrêmement dangereux s’était évadé il y a mois...

4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Ashraf Sekkaki, 39 ans, est en prison au Maroc depuis plus de dix ans, après s’être évadé de la prison de Bruges en Belgique en 2009. Il est accusé de trafic illégal, de fraude,...

Début du procès d’Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Accusé dans une affaire de trafic international de drogues, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki est fixé sur sa comparution prochaine devant la Cour d’appel de Rabat.

Le périple d’Youssef Lehrech : de l’évasion à Madrid à l’arrestation à Leipzig

Activement recherché depuis son évasion de la prison d’Alcalá Meco à Madrid, Youssef Lehrech alias « El Pastilla », a été arrêté jeudi près de la gare de Leipzig en Allemagne....

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.