Recherche

L’athlétisme marocain va mal

© Copyright : DR

19 février 2020 - 15h00 - Sport

Une mission d’information parlementaire s’est penchée sur l’athlétisme marocain. Les griefs portés contre la fédération devraient faire l’objet de débat, lors de la prochaine rencontre des membres de la Commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants.

Dans son rapport, la mission a exprimé le regret de constater que la piste d’athlétisme ne dispose que de six couloirs, au lieu de huit, destinés aux compétitions régionales. Ce qui ne permettait pas au Royaume d’accueillir les meetings continentaux et mondiaux.

Les députés ont également fait l’amer constat de l’existence d’écarts entre la durée de réalisation des pistes d’athlétisme dans plusieurs villes, souligne L’Économiste.

Les parlementaires ont relevé l’échec de la stratégie visant l’atteinte des cinq millions de pratiquants à l’horizon 2020, comme le ministre l’avait insisté à Fès et Meknès. La gestion financière pose problème ; des interrogations demeurent sur l’arrêt du Programme de réalisation de 20 stades ou pistes d’athlétisme. Au total, 54 000 athlètes, issus de 284 clubs actifs, sont reconnus.

Le président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA), Abdeslam Ahizoune, devrait se faire sermonner par les députés, lors de la présentation du rapport de la mission. Mais aux dernières nouvelles, il a été empêché par un voyage, a fait savoir le ministre de la Jeunesse et des sports, Hassan Abyaba.

Dans ses recommandations, la mission a insisté sur le capital humain du Maroc profond, l’équipement des zones en matière d’infrastructures de base, la construction d’un centre d’athlétisme dans chacune des 12 régions du pays, la signature de la convention-cadre avec les partenaires institutionnels, dont la Fédération de football, afin de mieux optimiser les subventions publiques en matière d’infrastructures.

Mots clés: Athlétisme , Enquête , Abdeslam Ahizoune , Hassan Abyaba

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact