Attentats de Barcelone : un Marocain injustement détenu, libéré quatre ans plus tard

11 janvier 2022 - 15h20 - Ecrit par : A.P

La justice espagnole vient d’ordonner la restitution à Salh El Karib, le propriétaire d’une téléboutiqueà Ripoll qu’auraient fréquenté les auteurs des attentats de Barcelone, des 15 000 euros et des ordinateurs saisis par la police lors de son arrestation. Le jeune homme a été libéré, sans procès ni condamnation, après avoir passé plus de quatre années en prison.

Salh El Karib avait été arrêté en tant que présumé complice des attentats de Barcelone. Après quatre ans et demi en détention, où il a subi toute l’enquête policière et judiciaire, il n’a jamais été appelé au banc des accusés et n’a pas été condamné, fait savoir El Confidencial. L’Audience nationale a finalement décidé de le libérer et de lui restituer « les 15 000 euros saisis dans le stand Ripoll qu’il tenait » ainsi que les effets récupérés dans l’entreprise et à son domicile où il avait été arrêté en présence de sa femme et de ses enfants.

Les 15 000 euros saisis étaient en coupures de 29 billets de 500 euros et cinq de 100. Quant aux objets saisis, il s’agissait de deux téléphones portables, d’une tablette, des reçus, des cartes prépayées, de deux cartes de crédit, d’un billet de train Lyon-Barcelone, d’un chèque de 50 euros, d’une carte mémoire, etc. Salh El Karib a été tenu au secret pendant la durée maximale de cinq jours prévue par la loi antiterroriste. Il n’avait jamais été arrêté auparavant.

À lire : Un Marocain serait derrière l’attentat de Barcelone

Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme aurait fourni des moyens logistiques aux djihadistes pour qu’ils se rendent au Maroc et en Belgique avant les attentats. Les enquêteurs ont pu démontrer que l’entreprise de Salh El Karib achetait des billets de voyage aux auteurs de ces actes terroristes, en échange d’une commission, mais n’était pas membre du réseau criminel et n’était pas au courant de leurs projets terroristes.

Dans sa décision du 27 décembre, l’Audience nationale a demandé à Salh El Karib de donner un numéro de compte sur lequel le montant saisi sera déposé. Mais de sources proches de l’intéressé, ce dernier n’aurait pas de compte bancaire. Le jeune homme d’origine marocaine se remet difficilement de cette mésaventure. Grâce à l’aide de certains compatriotes qui lui prêté 10 000 euros, il a pu rouvrir son commerce, sans matériel et sans la confiance des compagnies de téléphonie. Il attend que les objets saisis lui soient effectivement restitués pour prendre un nouveau départ.

Tags : Espagne - Barcelone - Droits et Justice

Aller plus loin

Attentat de Barcelone : des Marocains parmi les victimes (photo)

Alors que jusqu’à présent, les autorités espagnoles n’avaient pas encore évoqué la présence de victimes marocaines, la Protection civile, elle, annonce la nationalité des...

Un Marocain serait derrière l’attentat de Barcelone

Son implication n’est pas encore précisée, mais un jeune Marocain portant le nom de Driss Oukabir, serait derrière l’attentat de Barcelone qui a fait, selon un bilan encore...

Moussa Oukabir, terroriste présumé de l’attentat de Barcelone

La police espagnole est activement à la recherche de Moussa Ouakbir, l’auteur présumé de l’attaque qui a fait 13 morts et une centaine de blessés hier à...

Abdellah El Harif, dirigeant d’Annahj Addimocrati, libéré

Quelques heures après son arrestation dans un hôtel à Tanger dimanche 6 mars 2022, Abdellah El Harif, membre du bureau national du parti d’extrême-gauche d’Annahj Addimocrati, a...

Nous vous recommandons

Abandonné par la Belgique après un accident à Dubaï, Bilal est rapatrié grâce à une cagnotte

Grâce à une cagnotte considérable réalisée en un temps record, Bilal, victime d’un grave accident de la route à Dubaï, a pu être rapatrié en Belgique.

Maroc : vers un allègement du protocole sanitaire dans les aéroports

À l’heure où les voyants sont au vert et la situation épidémiologique liée au Covid-19 est sous contrôle au Maroc, le gouvernement penserait à desserrer la vis dans les aéroports. Un nouveau protocole sanitaire pourrait être bientôt...

Maroc : 8 enfants décédés du Covid-19 depuis le début du mois

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, invite les parents à une large vaccination de leurs enfants, afin de protéger les élèves et limiter la propagation du virus du Covid-19.

Belgique : les MRE parmi les plus infectés après les vacances

Quelque 7,5% des MRE revenant en Belgique par avion ont été testés positifs au Covid-19. C’est ce que vient de révéler l’institut belge de la Santé.

France : trois arrestations après l’assassinat d’un Marocain à Bolbec

Après la mort par arme à feu d’un jeune marocain de 21 ans à Bolbec (Seine-Maritime ), le 9 juin 2021, trois individus ont été interpellés, placés en garde, mis en examen puis incarcérés. Parmi eux, deux frères qui sont des cousins de la...

Une Espagnole appelle à la violence contre les Marocains

Le parquet provincial de Madrid a déposé une plainte contre María Isabel Medina Peralta pour avoir « incité » à la violence envers les migrants marocains et musulmans lors d’une manifestation devant l’ambassade du Maroc à Madrid le 18 mai dernier, en pleine...

Les agriculteurs espagnols et le Polisario dénoncent la production de tomates marocaines au Sahara

Les agriculteurs espagnols et le Front Polisario continuent de dénoncer la production de tomates marocaines au Sahara et leur exportation « illégale » vers l’Union Européenne.

Elections législatives : Abdelilah Benkirane crée la surprise

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et ex-secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), renonce à sa candidature proposée aux élections législatives prévues le 8 septembre.

Sahara : Israël apporte son soutien au Maroc

David Govrin, ambassadeur d’Israël au Maroc a fait part du soutien de son pays aux « négociations directes » entre les parties au conflit du Sahara. Un conflit qui oppose le royaume au mouvement indépendantiste, le Polisario depuis...

Cette année, des mariages beaucoup plus chers au Maroc

Éviter une nouvelle année blanche. C’est l’objectif porté par les professionnels du secteur événementiel, visiblement heureux de l’assouplissement des restrictions liées au covid et de l’ouverture des frontières, par conséquent, de la reprise des cérémonies de...