Augmentation du prix du gasoil : sale temps pour les professionnels du secteur

18 mars 2022 - 07h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Les professionnels du secteur des transports broient du noir depuis le 16 mars, en raison de l’augmentation du prix de vente des carburants livrés à 11,90 DH TTC le litre à la pompe, selon les stations-service. La situation n’épargne pas les transporteurs et les industriels qui disposent de leurs propres citernes de stockage et qui achetaient moins cher le gasoil directement auprès des pétroliers.

Alors que les transporteurs ainsi que les industriels qui consomment de grosses quantités de gasoil le payaient avec une différence de 0,60 DH à 1 DH, quel que soit le cours du carburant, aujourd’hui ils doivent le payer bien plus cher qu’à la station-service, rapporte l’Économiste.

À lire : Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

À la station, le prix est de 11,90 DH TTC le litre, alors qu’auprès des compagnies pétrolières, les prix varient entre 13,20 DH TTC le litre et 13,80 DH TTC le litre. Toutes les démarches entreprises par les opérateurs pour comprendre ce qui justifie cette hausse soudaine des prix ont échoué. Ils craignent que les stocks constitués ne s’épuisent et qu’ils soient obligés de faire face à la surenchère.

À lire : Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

« Je dispose d’à peine 70 tonnes en ce moment. Ce qui ne me permettra de fonctionner que trois jours. Je voulais passer commande, mais l’écart est malheureusement autour de 1,60 DH le litre », explique un professionnel qui estime que les contrats négociés jusqu’à présent ont été faits sur la base d’un prix largement inférieur à celui imposé depuis le 16 mars par les pétroliers.

À lire : Flambée des prix du carburant : des syndicats de transporteurs en grève

Dos au mur, les routiers ont décidé de refuser les longs trajets pour réduire leur consommation de carburant et limiter les pertes. Quant aux opérateurs, ils demandent au gouvernement de se pencher su la question afin de leur éviter une situation inconfortable et périlleuse pour les affaires.

Sujets associés : Transports - Carburant

Aller plus loin

Hausse du prix du gasoil : les transporteurs lancent une nouvelle grève

Se disant asphyxiés par la hausse vertigineuse du prix du gasoil à la pompe au Maroc, les transporteurs annoncent une nouvelle grève. Elle démarre ce mercredi 6 avril à 10 heures.

Maroc : le stock de sécurité de gasoil dans le rouge

Le stock national de sécurité de gasoil ne couvrait que 26 jours de besoins de consommation au 11 avril, soit moins de la moitié de la période requise de 60 jours, a déclaré la...

Maroc : une proposition de loi pour réguler les prix des carburants

La Confédération démocratique du travail (CDT) vient de déposer à la Chambre des conseillers une proposition de loi relative à la régulation des prix des carburants au Maroc.

Prix du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels

En réponse aux revendications des transporteurs, le gouvernement a pris une série de mesures, en lien avec la hausse des prix du carburant.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.