L’axe ferroviaire Tanger-Marrakech sera renforcé

20 avril 2021 - 11h40 - Ecrit par : G.A

La Banque africaine de développement (BAD) apporte son soutien à la modernisation du secteur ferroviaire au Maroc. Elle a mobilisé 300 millions d’euros en faveur de l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour financer le projet d’augmentation de la capacité de l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech.

Dans un communiqué, la BAD indique qu’il s’agit de contribuer à l’amélioration de la mobilité des populations et de la compétitivité logistique du Royaume. Ce financement a permis aussi d’augmenter le nombre de voies ferrées, de moderniser la signalisation, de bâtir de nombreux ouvrages comme la gare dernière génération de Casa-Port ou encore de construire le poste central de commande de la signalisation.

Au-delà du financement, la BAD apporte aussi un accompagnement soutenu. Selon le directeur général de l’ONCF, Mohamed Rabie Khlie, « la BAD est un partenaire historique, ayant toujours accompagné l’ONCF, dès les années 1990 ». Outre la modernisation, l’ONCF espère pouvoir « doubler, voire tripler le nombre de passagers sur le réseau », ajoute Khlie.

Ahmed Bouhaltit, directeur de l’ingénierie de l’ONCF, a souligné, pour sa part, que le réseau ferroviaire a connu une révolution ces dix dernières années. Il y a eu la ligne à grande vitesse (LGV), le dédoublement des voies vers Marrakech, le triplement des voies entre Kenitra et Casablanca et la modernisation du système d’exploitation, « aujourd’hui beaucoup plus intelligent, et beaucoup plus efficace ».

Pour sa part, Souhail Tantaoui, responsable « Flux Aval » au sein de la filiale marocaine du constructeur français PSA a indiqué que « le réseau ferroviaire est très important » pour le développement d’une entreprise comme celle-là. « Cela nous permet d’évacuer notre production quotidienne vers le port de Tanger Med pour l’exporter ensuite vers l’Europe et à travers le monde. Le train est ponctuel et a des avantages en termes de délais, puisqu’il évite la circulation sur route de l’équivalent de 35 camions par jour pour acheminer nos véhicules », a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, la BAD a indiqué que le Maroc dispose aujourd’hui d’un « réseau ferroviaire moderne, sûr et fiable, une infrastructure, à la pointe de la technologie, qui renforce l’attractivité du Royaume et améliore les conditions de vie des populations.

Tags : Marrakech - Tanger - Office national des chemins de fer (ONCF) - Soutien - Banque africaine de développement (BAD) - Transport ferroviaire

Aller plus loin

Malgré l’état d’urgence, l’ONCF maintient le transport ferroviaire de marchandises

L’Office national des chemins de fer (ONCF) ne compte pas suspendre le transport des marchandises durant la période de confinement. Il entend rester en harmonie avec les...

L’ONCF injecte 100 millions de dirhams dans le fonds contre le coronavirus

Le fonds spécial de lutte contre le Coronavirus, mis en place sur instructions du roi Mohammed VI, reçoit un appui de 100 millions de DH. Ce don est à l’actif de l’Office national...

Le groupe AKIEM quitte le Maroc à cause du « manque d’attractivité »

Le groupe AKIEM, spécialisé dans la location et la cession de matériel roulant ferroviaire, a décidé de quitter le Maroc, en raison du «  manque d’attractivité  » dans le...

La banque africaine fait un don au Maroc

La Banque africaine de développement (BAD) entend soutenir l’amélioration du climat des affaires au Maroc qui s’évertue à «  réussir une sortie de crise par le haut  ». Dans ce sens,...

Nous vous recommandons

Un Marocain maltraité dans un centre pour migrant en Corée du Sud

L’affaire fait grand bruit et suscite beaucoup d’émoi dans le rang des défenseurs des droits des migrants en Corée du Sud. Celle d’un Marocain maltraité et subissant des atrocités dans un centre de détention pour...

Recrudescence du Covid-19 au Maroc : les craintes d’un expert

La situation épidémiologique est de plus en plus inquiétante au Maroc. Aujourd’hui, seuls la campagne de vaccination anti-Covid et le respect des mesures de précautions peuvent inverser la tendance.

Décès de Fatima Regragui, figure emblématique du théâtre marocain

L’actrice marocaine Fatima Regragui, une des pionnières du théâtre marocain est décédée, ce lundi 2 août 2021, des suites d’une longue maladie. Elle avait 80 ans.

Classement FIFA : le Maroc 2ᵉ au niveau africain

Le Maroc occupe la 28ᵉ place au classement FIFA, délogeant ainsi la Tunisie. Les Lions de l’Atlas se sont rapprochés des Lions de la Teranga en prenant la 2ᵉ place au plan africain.

Des vols Maroc-France risquent d’être annulés

Les compagnies assurant des liaisons aériennes entre le Maroc et la France comme Air France risquent d’annuler de nombreux vols. Et pour cause, une grève de deux jours au sol dans plusieurs aéroports...

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

Le prince Moulay Ismail hospitalisé en Allemagne

Le prince Moulay Ismail a été admis vendredi dernier dans une clinique privée en Allemagne, où il a subi avec succès une intervention chirurgicale.

Le groupe marocain Label’Vie à la conquête du marché français

Label’Vie, groupe marocain de grande distribution a repris en gérance quatre hypermarchés Carrefour - trois à Marseille et région, et un à Grenoble avec un peu plus de 1 200 salariés - en France. Quid de ses ambitions dans l’Hexagone...

Gazoduc : l’Algérie ferme le robinet au Maroc

L’Algérie vient de mettre fin au suspense. Elle a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc dont le contrat vient à expiration le 31 octobre, fermant ainsi le robinet à son voisin de...

Forte baisse du nombre de passagers à l’aéroport de Marrakech

Le trafic de passagers à l’aéroport de Marrakech a enregistré une baisse de 92%,82 au 1ᵉʳ semestre de l’année 2021, par rapport à la même période de l’année 2019.