Recherche

Le coronavirus freine le développement de l’ONCF

© Copyright : DR

25 avril 2020 - 13h30 - Economie

Le conseil d’administration de l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est tenu, jeudi 23 avril 2020, en mode visioconférence, en présence d’Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Il en ressort que l’Office a été touché de plein fouet par le covid-19.

À cette occasion, les parties prenantes ont procédé à l’examen de l’arrêté des comptes de l’exercice 2019, à l’approbation des budgets 2020, tout en tenant compte de l’impact du coronavirus sur l’activité ferroviaire. Le bilan fin décembre 2019, affiche de belles performances dans tous les compartiments de l’entreprise. Seulement, l’apparition du nouveau coronavirus a produit un impact négatif sur cet élan de développement.

Dans sa présentation, Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’ONCF, a indiqué que les budgets 2020 ont été conçus initialement sur des hypothèses de la poursuite de développement et de déploiement de la réforme du secteur, avec une tendance à la hausse largement encourageante, enregistrée sur les différents registres au cours du premier trimestre de cette année. Sauf que la crise sanitaire a empiété sur cet élan, impactant ainsi l’activité en imposant l’adoption d’un plan d’action urgent et prioritaire. Un plan qui vise une meilleure gestion de cette crise, mais aussi la revue des budgets, afin de tenir compte de ses répercussions aiguës sur le secteur.

L’ONCF a ainsi élaboré les budgets d’exploitation et d’investissements reconsidérés, sur la base d’une reprise progressive du trafic après le déconfinement, en adéquation avec le rythme de l’activité socioéconomique, l’optimisation des charges, l’adaptation des investissements et la réalisation d’un chiffre d’affaires prévisible de près de 3 milliards de DH.

Mots clés: Office national des chemins de fer (ONCF) , Abdelkader Amara , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact