Recherche

Ayad Lamdassem crée la surprise au marathon olympique

© Copyright : DR

8 août 2021 - 13h40 - Sport - Par: A.P

L’athlète espagnol d’origine marocaine, Ayad Lamdassem, a créé la surprise aux JO de Tokyo en terminant cinquième au marathon olympique avec un temps de 2h10:16, loin devant ses compatriotes Dani Mateo (21ᵉ) et Javi Guerra (33ᵉ).

L’athlète de 39 ans originaire de Lleida a manqué de peu de remporter la médaille olympique. Il a fini cinquième au marathon avec une performance de 2h10:16, derrière Kipchoge, Nageeye, Abdi et Cherono. « Je suis très heureux d’avoir terminé cinquième aux Jeux et je tiens à remercier ma famille, mon entraîneur (Antonio Cánovas) et mon manager, Miguel Ángel Mostaza, ainsi que toutes les personnes qui m’ont soutenu. Je vous attends à Paris 2024, où j’espère pouvoir obtenir la médaille », a déclaré Lamdassem dans un bref entretien accordé à RTVE.

À lire : Mohamed Katir, en route vers l’or olympique ?

Lamdassem est resté dans le peloton de tête durant la première moitié de la course, et a même réussi à prendre la tête, avant de montrer des signes de fatigue dans la dernière ligne droite. Malgré cette fatigue évidente, l’athlète, qui est à sa troisième participation aux JO (23ᵉ à Pékin 2008 et 24ᵉ à Londres 2012 du 10 000 mètres), et à son premier marathon olympique, n’était pourtant pas loin de son record national (2h06:34), après ses faibles performances obtenues lors des Coupes du monde de marathon de Moscou 2013 et Londres 2017.

À lire : Mohamed Katir, le nouveau phénomène de l’athlétisme espagnol

Son compatriote Dani Mateo, qui est à sa première participation à une compétition olympique, a fini 21ᵉ avec un temps de 2h15:21. « C’était une expérience très dure. Je me suis beaucoup battu. J’ai tout donné », confie-t-il. Un autre, Javier Guerra, a été classé 33ᵉ avec un temps de 2h16 :42. « Je n’ai pas eu de chance. Au huitième kilomètre, j’ai été accroché par-derrière et je me suis cogné la hanche et le genou. J’ai peut-être un doigt cassé. J’ai essayé de me remettre sur le plan mental, mais la partie finale a été difficile pour moi. Il fallait y arriver, ce sont les Jeux Olympiques », a-t-il expliqué.

Mots clés: Espagne , Athlétisme , Jeux Olympiques

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact