Bank Al Maghrib optimiste sur les transferts des MRE

24 septembre 2020 - 08h40 - Economie - Ecrit par : K.B

Malgré la crise sanitaire du Covid-19, les transferts des MRE n’accuseront qu’une légère baisse en 2020, soit 5%, avant de s’améliorer de 2,4% l’année prochaine. Ce sont les conclusions du Conseil de Bank Al Maghrib à l’issue de la troisième réunion trimestrielle.

Lors de la réunion consacrée à l’analyse de l’évolution de la conjoncture économique du pays sur les six derniers mois, le Conseil prévoit de nouvelles rentrées d’argent en 2020, sous forme de dons extérieurs. Un total de 7,2 milliards de dirhams est attendu cette année, dont 0,8 milliard en provenance des pays du Conseil de coopération du Golfe.

L’impact de la pandémie devra se ressentir au niveau des exportations, souligne Bank Al Maghrib. Celles-ci accuseront une chute de 16,6% en 2020, avant de reprendre une courbe ascendante en 2021, avec une hausse de 22,4 %, en partie grâce au secteur automobile.

Sur la base d’une baisse de 5% des transferts des MRE et d’1,5% des IDE, et d’un solde voyage au rouge (les recettes vont passer de 78,8 milliards de dirhams en 2019 à 23,9 milliards de dirhams en 2020), l’encours des réserves internationales devra se maintenir à 294,7 milliards de dirhams, grâce aux financements extérieurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transferts des MRE - Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique

Aller plus loin

Les raisons de la résistance des transferts des MRE à la crise sanitaire

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une baisse de 3% à fin juillet en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. En voici les raisons.

Baisse de 69 % des transferts des MRE à cause du covid-19

Le covid-19 touche l’économie marocaine, avec comme conséquence une baisse annoncée de 69 % des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE). C’est ce qu’indique une...

Les transferts des MRE ne connaissent pas la crise

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger ont progressé de 2,2% à fin septembre pour un montant évalué à près de 50 milliards, selon l’Office de changes.

Maroc : la baisse des transferts des MRE met à mal l’épargne nationale

La réduction des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a considérablement affecté l’épargne nationale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,25% face à l’euro et de 0,44% vis-à-vis du dollar américain durant la semaine allant du 25 au 31 mai, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Le dirham recule face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,26% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,16% face au dollar américain durant la période du 16 au 22 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,50 % face au dollar américain et de 1,24 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 24 au 30 août, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Dépréciation du dirham par rapport à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,77 % vis-à-vis de l’euro et de 0,89 % face au dollar américain durant la période du 07 au 13 décembre. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Le dirham replonge face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,89 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 1,73 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 10 au 16 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,43 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).