Bank Al Maghrib optimiste sur les transferts des MRE

24 septembre 2020 - 08h40 - Economie - Ecrit par : K.B

Malgré la crise sanitaire du Covid-19, les transferts des MRE n’accuseront qu’une légère baisse en 2020, soit 5%, avant de s’améliorer de 2,4% l’année prochaine. Ce sont les conclusions du Conseil de Bank Al Maghrib à l’issue de la troisième réunion trimestrielle.

Lors de la réunion consacrée à l’analyse de l’évolution de la conjoncture économique du pays sur les six derniers mois, le Conseil prévoit de nouvelles rentrées d’argent en 2020, sous forme de dons extérieurs. Un total de 7,2 milliards de dirhams est attendu cette année, dont 0,8 milliard en provenance des pays du Conseil de coopération du Golfe.

L’impact de la pandémie devra se ressentir au niveau des exportations, souligne Bank Al Maghrib. Celles-ci accuseront une chute de 16,6% en 2020, avant de reprendre une courbe ascendante en 2021, avec une hausse de 22,4 %, en partie grâce au secteur automobile.

Sur la base d’une baisse de 5% des transferts des MRE et d’1,5% des IDE, et d’un solde voyage au rouge (les recettes vont passer de 78,8 milliards de dirhams en 2019 à 23,9 milliards de dirhams en 2020), l’encours des réserves internationales devra se maintenir à 294,7 milliards de dirhams, grâce aux financements extérieurs.

Sujets associés : Transferts des MRE - Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique

Aller plus loin

Les transferts de Marocains résidant à l’étranger en baisse de près de 10%

Les transferts des Marocains résidant à l’étrange (MRE) ont baissé de 8,1% à 24 milliards de DH à la fin du premier semestre de 2020. Ils ont pu couvrir 59,4% du déficit...

Covid-19 : les transferts d’argent de la diaspora vers les pays en développement se font rares

Les mesures prises dans de nombreux pays en vue d’arrêter la propagation du nouveau coronavirus (covid-19), ont engendré bien de conséquences sur différents secteurs, sur le...

Les transferts des MRE ne connaissent pas la crise

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger ont progressé de 2,2% à fin septembre pour un montant évalué à près de 50 milliards, selon l’Office de changes.

Les raisons de la résistance des transferts des MRE à la crise sanitaire

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une baisse de 3% à fin juillet en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. En voici les raisons.

Ces articles devraient vous intéresser :

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,14 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 14 au 20 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine a pris de la valeur face à l’euro et le dollar durant la semaine allant du 20 au 26 juillet 2023, selon les chiffres dévoilés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Maroc : les virements bancaires instantanés effectifs en 2023

Les derniers tests sont en cours pour permettre une réception instantanée des virements bancaires pour les particuliers et les entreprises au Maroc. Le déploiement général de ce système est prévu début 2023.

Le dirham baisse un peu face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,17 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 0,21 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 01 au 07 décembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Dépréciation continue du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,90 % face à l’euro de 1,57 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,50 % face au dollar américain et de 1,24 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 24 au 30 août, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 3,86 % face à l’euro et de 2,67 % vis-à-vis du dollar américain, au quatrième trimestre de l’année 2022. C’est ce que précise Bank Al-Maghrib (BAM) dans un récent rapport sur la politique monétaire.

Hausse du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,21 % face à l’euro et s’est dépréciée de 2,47 % vis-à-vis du dollar américain en juillet dernier. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).