Quatre bateaux de Comarit vendus en Espagne

2 juin 2015 - 10h41 - Espagne - Ecrit par : J.L

Les derniers bateaux de la compagnie maritime marocaine "COMARIT" saisis en Espagne, ont été finalement vendus aux enchères au port d’Algésiras, au sud de la péninsule ibérique.

Les navires abandonnés depuis plus de trois ans, ont été mis en vente par l’autorité portuaire de la baie d’Algesiras. Il s’agit des bateaux Al Mansour, Ibn Batouta, Al Boughaz et Banasa, qui ont longtemps effectué la traversée du Détroit.

Le prix de base de chaque bateau avait été fixé par l’autorité portuaire espagnole à 300.000 euros pour le Boughaz, le Banassa (365.000 euros), Al Mansour (380.000) et 430.000 euros pour le ferry Ibn Batouta.

Le nouvel acquéreur est un armateur grec. Le port d’Algésiras retiendra une partie du produit de la vente, soit plusieurs centaines de milliers d’euros, le reste sera versé au Trésor public espagnol.

C’est ainsi que prend fin ce long processus. Un dernier bateau de la "COMARIT" abandonné celui-ci au port de Nador, devrait également faire l’objet d’une vente aux enchères.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Nador - Algésiras - Transports - Comarit

Aller plus loin

Abandonné, le bateau « Berkane » finalement vendu 1,8 million d’euros

L’empire « Comarit », n’est décidément plus que de l’histoire ancienne. L’un des bateaux de la compagnie, « Berkane », a été vendu par l’autorité portuaire d’Almeria (Espagne),...

Le ferry "le Marrakech" vendu à une société marocaine

L’un des bateaux de la compagnie marocaine Comarit-Comanav, Le Marrakech, a été vendu à Sète, dans le sud de la France. C’est une société marocaine du nom de Promodo, basée...

Le "Biladi", ancien fleuron de la Comarit, vendu à 1 million d’euros aux enchères en France

"Le Biladi", ferry de la compagnie marocaine Comarit-Comanav, a été vendu aux enchères le 6 mai dernier. Malgré une mise à prix fixée à 1.6 millions d’euros, le paquebot...

Othman Benjelloun va-t-il racheter Comarit-Comanav ?

Le milliardaire marocain Othman Benjelloun, serait intéressé par le rachat du groupe de transport maritime Comarit-Comanav, en proie à de graves difficultés financières.

Ces articles devraient vous intéresser :

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...

Location de voitures au Maroc : Nouvelles règles plus sévères

Depuis ce lundi 15 avril, les agences de location de voitures au Maroc ont l’obligation de se conformer à un nouveau cahier des charges relatif aux conditions d’investissement dans le secteur.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.