Belgique : la colère d’une policière d’origine marocaine victime d’une agression

18 novembre 2020 - 11h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Lors d’une interpellation à Saint-Josse, en Belgique, un individu a agressé et menacé d’égorger une policière d’origine marocaine sans subir la moindre peine. Elle se dit écœurée du système judiciaire.

Les faits se sont déroulés à Saint-Josse, le week-end dernier. "Il y avait un groupe de migrants se trouvant devant un commerce qui, selon les mesures Covid, doit fermer ses portes à 20 h. Un seul des migrants ne portait pas son masque. Je lui ai fait la remarque. Sur un air provocateur, il a fait semblant de le sortir de sa poche avant de poursuivre son chemin et d’aller s’en prendre au seul Belge du quartier qui venait de passer commande dans un snack. J’ai vu qu’il tentait de l’agresser. J’ai trouvé cela dégueulasse qu’il s’en prenne à cette personne", raconte à La Dernière Heure F., la policière.

Elle confie que c’est en ce moment-là qu’elle a voulu intervenir. Elle était à mille lieues d’imaginer ce quoi elle allait faire face. "Il m’a traité en arabe de sale p** avant d’ajouter qu’il allait m’égorger. Je lui ai demandé de répéter pour être certaine d’avoir compris. Il a répété exactement ce qu’il venait de dire. J’ai alors voulu procéder à son interpellation et là, il m’a frappé. Il m’a donné plusieurs coups de pied. Pendant ce temps, ses amis tiraient sur mon gilet pare-balles pour m’empêcher de l’attraper. Lui, il répétait : c’est moi l’homme, pas toi !", poursuit la victime.

Dans la foulée, celle qui a déjà 21 ans de métier appelle ses collègues en renfort car elle n’arrivait pas à maîtriser son agresseur. "C’était difficile de me battre contre lui parce qu’il frappait de toutes ses forces mais je ne voulais pas abandonner. À un moment donné, il a mis sa main sur mon arme. C’est un geste que redoutent tous les policiers. Heureusement que mon système de sécurité était enclenché et qu’il n’est donc pas parvenu à s’en emparer", ajoute la policière. À leur arrivée sur les lieux, les autres policiers ont réussi à maîtriser l’individu.

Après son interpellation, il a été présenté au parquet de Bruxelles. Contre toute attente, il est libéré avec un ordre de quitter le territoire après audition devant le magistrat. "Cela a été la stupéfaction totale. Avec le contexte actuel, on ne cesse de nous répéter que nous sommes des cibles, nous les policiers et voilà comment le système judiciaire réagit. (...) Ce qu’il m’a fait à moi, il n’hésitera pas à le faire à d’autres, policiers ou pas", s’indigne la policière, en incapacité de travail pour plusieurs jours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Violences et agressions

Aller plus loin

France : une policière musulmane menacée de révocation pour avoir critiqué Israël sur Facebook

Une policière du Raincy en Seine-Saint-Denis est sous le coup d’une révocation pour un post hostile à Israël, et pour avoir critiqué sévèrement la politique française au...

France : deux ans de prison pour le Marocain qui a agressé deux policiers

Un Marocain, SDF, qui a agressé lundi avec un groupe de jeunes deux policiers à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), a été condamné jeudi à deux ans de prison ferme et à une...

France : une policière musulmane subit la double peine

Suspendue de ses fonctions au début du mois de novembre pour une faute commise depuis plusieurs années, une policière musulmane affectée en région parisienne dénonce une "chasse...

Bruxelles : témoignage d’une policière tabassée et sauvée par un riverain marocain

Lors du rassemblement «  Justice pour Ibrahima  » à Bruxelles qui a dégénéré, une policière fédérale rouée de coups de pied a été sauvée par un riverain marocain. Elle témoigne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.