Belgique : Aicha Bacha révèle l’univers familial des djihadistes marocains partis en Syrie

5 novembre 2022 - 21h42 - Belgique - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

À l’approche du procès des attentats à Bruxelles, la Belgo-marocaine Aicha Bacha, docteure en sciences politiques et sociales à l’Université libre de Belgique (ULB), livre les résultats d’une enquête qu’elle a réalisée sur l’univers familial des terroristes et djihadistes belges, d’origine marocaine pour la plupart, partis en Syrie.

Comment et dans quel milieu familial ces terroristes belges d’origine marocaine partis en Syrie ont été élevés, ont vécu et ont grandi ? C’est à cette question que répond Aicha Bacha dans son livre titré « Le Djihad en héritage sur le territoire belge », qui paraît aux éditions L’Harmattan. Une enquête au cœur de 32 familles où elle a rencontré et échangé avec les mères des djihadistes partis en Syrie qui décrivent des enfants « comme les autres », des « petits anges », écrit le journal La Dernière heure.

À lire : Attentats de Bruxelles : le Belgo-marocain Najim Laachraoui arrêté (Màj)

Sur les 32 familles étudiées, au moins 7 avaient une situation « plutôt bonne », ce qui a poussé la chercheuse à axer ses recherches sur la cellule familiale. Les 32 mères décrivent des « naufrages familiaux », des familles éclatées par des divorces (huit cas) et des pères absents qui se sont « complètement désintéressés de l’éducation de leurs enfants ». « Quand les maris quittaient les mères, ils ne prenaient même pas la peine de demander des nouvelles des enfants. Et lorsqu’ils apprenaient la radicalisation de ceux-ci, ils rejetaient la faute sur les mères, pointaient l’éducation “imparfaite” qu’elles leur avaient donnée, et les laissaient assumer seules le fait d’avoir échoué dans leur rôle (de mère) », écrit Aicha Bacha.

À lire : Le Maroc ne sait que faire de ses ressortissants en Syrie et en Irak

Sur la base des récits de 28 mères, la chercheuse a établi que les djihadistes partis en Syrie ont été témoins dans leur enfance des violences conjugales exercées par leur père sur leur mère. « Nous constatons que ceux-ci ont reproduit ce qu’ils avaient vu étant enfant, à la maison, à l’école, dans la rue, en Syrie », explique-t-elle, notant aussi « 8 cas de violence paternelle envers des enfants devenus terroristes ». Pour Aicha Bacha, ceci explique en partie la radicalisation violente de ces jeunes. « Quand les enfants sont témoins ou victimes, ils apprennent à normaliser le recours à la violence qui devient pour eux une manière admissible de gérer les conflits. C’est l’apprentissage social de la violence. Les enfants qui ont subi la violence reproduisent la violence », précise-t-elle.

À lire : Ouassma Atar, l’un des principaux cerveaux des attentats de Bruxelles et de Paris

La plupart de ces familles sont originaires du nord du Maroc, une région où le taux moyen de criminalité est relativement élevé, analyse en outre l’universitaire, précisant qu’environ 75 % des 422 djihadistes partis en Syrie avaient des problèmes avec la justice avant leur départ. 142 y seraient morts, environ 150 se trouveraient toujours au Moyen-Orient et au moins 130 seraient rentrés dont une dizaine est morte dans les attentats de Paris et de Bruxelles. Aicha Bacha fait remarquer que les enfants de la même famille, exposés aux mêmes scènes de violence, ne sont pas tous partis en Syrie, ni ne sont devenus des djihadistes et des terroristes.

Sujets associés : Belgique - Islam - Terrorisme - Syrie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Ouassma Atar, l’un des principaux cerveaux des attentats de Bruxelles et de Paris

Le Belge d’origine marocaine Oussama Atar a été formellement identifié comme étant l’un des cerveaux des attentats terroristes de Bruxelles et de Paris, selon le site français...

Syrie : abandonnés par le Maroc, les enfants des femmes de Daech scolarisés en prison

Des enfants marocains et d’autres nationalités dont les mères sont détenues à la prison de al-Hasakah sont scolarisés dans un centre éducatif dirigé par leurs ravisseurs kurdes.

Les représentants des familles de Marocains bloqués en Syrie et Irak se mobilisent

La Coordination nationale des familles de Marocains bloqués en Syrie et en Irak projette une action devant le siège du ministère des Affaires étrangères, de la coopération...

Attentats de Bruxelles : le Belgo-marocain Najim Laachraoui arrêté (Màj)

Najim Laachraoui a été interpellé aujourd’hui par les services de sécurité belges. Il est le troisième homme des images prises hier à l’aéroport de Zaventem juste avant les...

Nous vous recommandons

Belgique

Le témoignage bouleversant d’un MRE sur sa fille née et morte handicapée

Avec son ouvrage "Sara, ma fille, mon combat", un Marocain résidant en Belgique raconte l’histoire de son enfant qui est née handicapée dans un hôpital à Bruxelles à cause de l’absence d’un obstétricien diplômé et compétent à l’accouchement, et qui a...

La Marocaine Zakia Khattabi, ministre de l’Environnement et du Climat en Belgique

L’ancienne co-présidente d’Écolo s’est frayée un chemin jusqu’au gouvernement dirigé par Alexandre De Croo, en occupant désormais le poste de ministre de l’Environnement et du Climat. D’origine marocaine, Zakia Khattabi fait partie de ces nombreuses...

Des Marocains déchus de la nationalité belge

Deux Marocains ont été déchus de la nationalité belge par la Cour d’appel de Bruxelles pour s’être rendus en Syrie. Ils ont été condamnés à des peines de prison et au paiement d’amendes.

Maroc-Belgique : Ziyech décrit un match facile, sans pression

Élu homme du match suite à la victoire du Maroc face à la Belgique (2-0), l’international marocain Hakim Ziyech s’est prononcé sur la prestation de l’équipe et sur le prix du joueur du match.

Bruxelles : Mohamed, le prénom masculin le plus donné en 2021

Pour la deuxième année consécutive, le prénom Mohamed bat tous les records à Bruxelles. C’est ce qu’a indiqué Statbel, dans son classement des prénoms les plus populaires en 2021 en Belgique et régions.

Islam

Belgique : les accusations sur la présence d’espions marocains sont « infondées et inacceptables »

L’ambassadeur du Maroc en Belgique, Mohammed Ameur, a réagi aux déclarations du ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) dénonçant l’ingérence et l’espionnage marocain dans le cadre de la reprise de la Grande mosquée de...

Voici la date de l’Aïd Al-Fitr au Maroc

Le Centre international d’astronomie vient d’annoncer que le Maroc ainsi que la plupart des pays musulmans célébreront l’Aïd Al-Fitr le lundi 2 mai 2022.

Une petite victoire pour l’Exécutif des Musulmans de Belgique

L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) et le Conseil de coordination des Institutions Islamiques de Belgique (CIB) ont exprimé leur satisfaction suite à l’avis de l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (UE) sur l’interdiction...

Belgique : les vraies raisons de l’expulsion de l’imam Mohamed Toujgani

Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’asile et à la migration, a retiré le permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, la plus grande de Belgique. Quid des raisons  ?

Une Marocaine égorgée en Allemagne

À Hambourg, un daechien allemand a égorgé son épouse, une femme d’origine marocaine. Le présumé meurtrier qui s’est récemment converti à l’islam fréquente une mosquée connue pour son affiliation à la communauté turque et pour son orientation radicale.

Terrorisme

Le Polisario comparé à Daesh

Les réactions s’enchaînent depuis la restauration de la libre circulation civile et commerciale par les Forces armées royales dans la zone tampon du Guerguerat. Le magazine italien Insideover, affirme que le Polisario utilise les mêmes méthodes que le...

Maroc : trois présumés terroristes interpellés à Sidi Slimane

Trois présumés terroristes, membres de la Salafiya jihadiya ont été interpellés, mardi dernier, à Sidi Slimane. C’est le fruit d’une opération menée par les éléments de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) en coordination avec...

Espagne : enquête sur une possible attaque terroriste de la part d’un Marocain

La Garde civile poursuit son enquête sur le décès du jeune Marocain dans la ville de Roldán (Murcie). La victime serait l’auteur d’un attentat terroriste et souffrirait d’un déséquilibre mental.

Plus de détenus djihadistes en France que dans d’autres pays européens

La France compte plus de détenus pour terrorisme que les autres pays de l’Europe, soit plus d’un tiers des 1400 djihadistes. C’est ce qu’indique un rapport du Centre international d’étude de la radicalisation (ICSR) du King’s College de Londres.

La justice espagnole veut empêcher la libération d’un djihadiste marocain

Abderrahmane Tahiri (dit Mohamed Achraf), Mohamed El Gharbi, Abdelah Abdesalam, Karim Abdesalam et Lahcen Zamzami sont des djihadistes marocains qui ont continué à endoctriner pendant leur séjour carcéral en Espagne. La justice veut éviter que l’un...

Syrie

La Belgique organise le retour des enfants de djihadistes

La Belgique veut rapatrier entre 30 et 50 enfants de djihadistes présents dans les camps de détention du Nord-Est de la Syrie, afin d’éviter « qu’ils deviennent les terroristes de demain ». Cette annonce a été faite par le Premier ministre, Alexander...

Lueur d’espoir pour les Marocains détenus en Syrie et en Irak

Une rencontre réunira très prochainement la mission parlementaire dédiée aux Marocains bloqués et détenus en Syrie et en Irak. Cette première rencontre représente un signe d’espoir pour les proches de ces oubliés.

Les Pays-Bas rapatrient cinq femmes d’un camp syrien

Cinq femmes qui avaient rejoint l’État islamique (EI) et se trouvaient dans un camp de réfugiés en Syrie ont été rapatriées par les Pays-Bas. Suspectées de terrorisme, celles-ci doivent être jugées, selon le gouvernement néerlandais.

Pays-Bas : une Marocaine poursuivie pour crime contre l’humanité

Aux Pays-Bas, une djihadiste néerlandaise d’origine marocaine rapatriée de Syrie sera jugée pour esclavagisme envers la minorité yézidie et appartenance à l’organisation de l’État islamique (EI) qu’elle avait rejoint en 2015. Une première.

Le Maroc ne sait que faire de ses ressortissants en Syrie et en Irak

Ils sont près de 300 ressortissants marocains à se retrouver dans les camps dirigés par l’État islamique en Syrie et en Irak. Le Maroc suit leurs dossiers.