Recherche

Bientôt la fusion de l’ONCF et Autoroutes du Maroc

© Copyright : DR

6 août 2020 - 21h00 - Economie

Face à l’impact du coronavirus sur l’économie, le Maroc envisage de réformer, fusionner ou dissoudre certains organes de l’État dont l’Office national des Chemins de Fer (ONCF) et la compagnie d’autoroutes ADM, afin de réduire leur dépendance au budget de l’État.

Selon les déclarations du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohammed Benchaâboun, le plan pourrait inclure une fusion de l’Office national des Chemins de Fer (ONCF) et de la compagnie d’autoroutes ADM en une seule entité.

La crise sanitaire pourrait faire reculer l’économie du pays de 5% cette année, avec comme conséquence un déficit budgétaire tournant autour de 7,5% du produit intérieur brut et une dette du Trésor s’établissant à 75,3% du PIB. Fort de ces prévisions, le gouvernement entend anticiper sur une probable récession à travers la prise de certaines mesures. Lors de son discours à la nation, le roi Mohammed VI annonçait d’ailleurs une relance de 120 milliards de dirhams, soit environ 11% du PIB.

La relance comprend 75 milliards de dirhams de prêts garantis par l’État aux entreprises privées et publiques et 45 milliards de dirhams en tant que fonds d’investissement stratégique pour financer des projets public-privé, a déclaré M. Benchaaboun. À en croire le ministre, le plan du Maroc de généraliser la sécurité sociale en cinq ans garantirait une assurance maladie, des pensions de retraite et des indemnités de chômage pour tous.

Selon l’agence de planification, plus d’un tiers des travailleurs marocains travaillent déjà dans des entreprises non enregistrées sans protection sociale, effectuant des travaux manuels ou vendant dans la rue, ce qui représente 14% du PIB.

Mots clés: Autoroutes du Maroc (ADM) , Office national des chemins de fer (ONCF) , PIB

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact