Bientôt la fusion de l’ONCF et Autoroutes du Maroc

6 août 2020 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Face à l’impact du coronavirus sur l’économie, le Maroc envisage de réformer, fusionner ou dissoudre certains organes de l’État dont l’Office national des Chemins de Fer (ONCF) et la compagnie d’autoroutes ADM, afin de réduire leur dépendance au budget de l’État.

Selon les déclarations du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohammed Benchaâboun, le plan pourrait inclure une fusion de l’Office national des Chemins de Fer (ONCF) et de la compagnie d’autoroutes ADM en une seule entité.

La crise sanitaire pourrait faire reculer l’économie du pays de 5% cette année, avec comme conséquence un déficit budgétaire tournant autour de 7,5% du produit intérieur brut et une dette du Trésor s’établissant à 75,3% du PIB. Fort de ces prévisions, le gouvernement entend anticiper sur une probable récession à travers la prise de certaines mesures. Lors de son discours à la nation, le roi Mohammed VI annonçait d’ailleurs une relance de 120 milliards de dirhams, soit environ 11% du PIB.

La relance comprend 75 milliards de dirhams de prêts garantis par l’État aux entreprises privées et publiques et 45 milliards de dirhams en tant que fonds d’investissement stratégique pour financer des projets public-privé, a déclaré M. Benchaaboun. À en croire le ministre, le plan du Maroc de généraliser la sécurité sociale en cinq ans garantirait une assurance maladie, des pensions de retraite et des indemnités de chômage pour tous.

Selon l’agence de planification, plus d’un tiers des travailleurs marocains travaillent déjà dans des entreprises non enregistrées sans protection sociale, effectuant des travaux manuels ou vendant dans la rue, ce qui représente 14% du PIB.

Sujets associés : Office national des chemins de fer (ONCF) - Autoroutes du Maroc (ADM) - PIB

Aller plus loin

Maroc : la disparition des établissements publics confirmée

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration a confirmé, mardi, la disparition imminente de certains établissements et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Péages au Maroc : ADM dément les rumeurs d’augmentation des prix

La rumeur selon laquelle le péage sur les autoroutes marocaines aurait augmenté est fausse, vient d’indiquer Anouar Benazzouz, directeur général de la société nationale des Autoroutes Du Maroc (ADM).

Maroc : nouvelles autoroutes en projet

De nouveaux projets d’autoroutes sont en cours de planification et de réalisation au Maroc. Les autoroutes existantes ne sont pas en reste puisqu’elles bénéficient d’amélioration en vue de fluidifier le trafic.

L’ONCF dévoile ses nouvelles ambitions

L’Office national des chemins de fer (ONCF) ambitionne de mettre en place un écosystème industriel ferroviaire autour d’une unité de production de rames automotrices. Dans ce sens, il a lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le sport, pilier de l’économie marocaine

Au Maroc, le sport est un secteur d’activité très rentable et qui contribue significativement au PIB.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...