Binter fait fi des menaces du Polisaro contre ses avions

2 février 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

La compagnie espagnole Binter ne prend pas au sérieux les avertissements et menaces du Polisario contre ses avions. Elle reprend ses vols vers Laâyoune et Dakhla dès le 7 février, date de la réouverture officielle de l’espace aérien marocain.

Cette semaine, le Polisario a une fois de plus menacé d’attaquer militairement Binter si elle ne cesse pas d’opérer ses liaisons régulières au départ des îles Canaries vers Laâyoune et Dakhla, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Suite à l’annonce de la réouverture du ciel marocain, la compagnie aérienne espagnole a décidé de reprendre ses vols vers deux villes du Sahara, Laâyoune et Dakhla. De quoi agacer le mouvement indépendantiste. En novembre, un chef militaire du Polisario, Taleb Ammi Deh, avait annoncé que le mouvement indépendantiste mènerait des attaques au-delà du « mur de la honte » contre toutes sortes de cibles, aériennes, maritimes et terrestres.

À lire : Reprise des vols vers Laâyoune et Dakhla : le Polisario menace Binter

« L’attaque éclair contre la zone de Guerguerat menée en janvier dernier n’était que pour alerter et avertir que nous avons la capacité de viser directement la cible… Mener une attaque contre la présence marocaine, ce n’est plus qu’une question de temps », avait-il ajouté, enjoignant les entreprises étrangères notamment espagnoles à quitter le Sahara. En août dernier, c’est le délégué du Polisario en Espagne, Abdullah Arabi, qui avait adressé une lettre à la direction de Binter, exigeant que la compagnie « interrompe immédiatement » tout ce qui concerne la reprise de ses vols vers le Sahara. Dans le cas contraire, le mouvement indépendantiste saisirait la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

À lire : Binter va reprendre ses vols vers le Maroc

« Les provocations qu’est en train d’exercer le gang armé du Polisario ont pour seul objectif de créer la zizanie entre les royaumes d’Espagne et du Maroc, au profit du régime militaire algérien », explique le politologue espagnol, Pedro Ignacio Altamirano dans un article publié par Europa press. En ce qui concerne « la lutte contre le séparatisme et le terrorisme, l’Espagne est immunisée de par sa longue expérience dans le domaine, et ce ne sont pas les séparatistes et terroristes du Polisario (qui ont tué de nombreux pêcheurs espagnols) qui vont faire plier les autorités espagnoles », a-t-il ajouté, appelant le gouvernement espagnol à traduire en justice tous les criminels du Polisario présents en Espagne et accusés de violations des droits humains.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Dakhla - Laayoune - Liaison aérienne - Binter Canarias

Aller plus loin

Binter reprend la liaison Îles Canaries-Agadir

La compagnie aérienne Binter reprend ce lundi 21 juin les vols reliant les Îles Canaries à l’aéroport d’Agadir, après plusieurs mois de suspension du fait de la crise sanitaire.

Binter reprend la liaison îles Canaries-Marrakech

Binter reprend dès le 5 décembre les vols reliant les Îles Canaries à l’aéroport de Marrakech, après plusieurs mois de suspension du fait de la crise sanitaire.

Reprise des vols vers Laâyoune et Dakhla : le Polisario menace Binter

Les médias du Polisario ont lancé des avertissements et des menaces contre Binter qui a annoncé la repise de ses vols vers Laâyoune et Dakhla dès le 7 février, date à laquelle...

Guelmim et les Îles Canaries reliées par Binter

La compagnie aérienne Binter proposera à partir du 2 avril prochain deux vols hebdomadaires entre Gran Canaria et Guelmim, dans le cadre de la saison estivale. Ces liaisons sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.