Bonne nouvelle, les barrages d’eau au Maroc commencent à se remplir

18 mars 2022 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

À la date du 17 mars, les barrages marocains ont dépassé plus de 5,3 milliards de mètres cubes (m³), soit un taux de remplissage d’environ 33 %.

Toutefois, nous sommes loin des taux de l’année dernière où celui-ci avoisinait les 51 %, soit plus de 8 milliards de mètres cubes en mars 2021, principalement en raison d’un manque de précipitations cette année, indique un communiqué du ministère de l’Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau.

Avec une capacité de plus de 1,95 milliard de m³ et un taux de remplissage de 55,6 %, le barrage d’Alwahda possède le plus grand réservoir, mais reste en deçà du taux de remplissage de 78,7 % de l’an dernier.

A lire : Les barrages marocains remplis à 51,3%

Avec une retenue de 479,6 millions de m³, le barrage d’Idriss Iᵉʳ occupe la deuxième place, avec un taux de remplissage de 42,5 %, contre 75,2 % à la même époque l’an dernier (849,4 millions de m³). Quant au barrage Oued El Makhazine, il occupe la troisième place avec un taux de remplissage de 65,2 % et une retenue de 438,9 millions de m³.

Notons que l’augmentation de l’eau stockée dans les barrages survient après plusieurs mois de sécheresse.

Sujets associés : Barrages - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Le Maroc prévoit la construction d’une cinquantaine de barrages

Les autorités marocaines réfléchissent à une alternative pour contourner le manque d’eau souvent généré par la sécheresse.

Maroc : baisse du taux de remplissage des barrages

Les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint un taux nettement inférieur à celui enregistré en 2019. Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Équipement du...

Maroc : les hammams obligés de dimunuer leur consommation d’eau

Les propriétaires des hammams veulent participer à la campagne de rationalisation de l’eau lancée par le gouvernement, en suggérant de réduire désormais la durée du bain à une...

Sefrou aura un barrage à 1 milliard de dirhams

Le processus pour la construction du nouveau barrage Ribat El Kheir dans la province de Sefrou est enclenché. Un appel d’offre a été lancé dans ce sens par la direction générale...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : baisse de 67% de la campagne céréalière 2021-2022

La campagne agricole 2021/2022 clôture sur une production céréalière 34 Millions de quintaux, contre 103,2 MQX obtenus, un an auparavant, soit une baisse de 67 %, selon le ministère de l’Agriculture.

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Plusieurs barrages seront construits dans le nord du Maroc

Le Maroc veut renforcer ses ouvrages hydrauliques situés dans la région Nord. À cet effet, il est prévu la construction de petits barrages et lacs collinaires pour une enveloppe budgétaire global 317 millions de DH.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.