Brahim, pris pour un kamikaze en Belgique

18 novembre 2015 - 18h40 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Présenté par erreur par tous les médias comme étant l’un des kamikazes des attentats de Paris, Ouanda Brahim s’en est ému sur Facebook et a décidé de porter plainte contre la police.

C’est par son cousin que Ouanda Brahim a été prévenu après la diffusion de sa photo par tous les médias belges. Confondu avec Brahim Abdeslam, ce dernier s’en est expliqué sur Facebook.

« Ils se sont trompés de photo, ils ont mis une image à moi, alors que je n’ai rien à voir. J’ai été prévenu par un cousin qui travaillait à l’aéroport... Il a directement prévenu mon frère qui m’a prévenu et l’on est allés porter plainte à la police... Il est écrit le nom de Brahim Abdeslam, alors que moi, c’est Ouanda Brahim et je répète, c’est Ouanda Brahim, moi. Cela n’a rien à voir. », écrit Brahim sur Facebook.

La photo a été prise il y a plusieurs années lors d’un match de football Molenbeek-Saint-Jean d’où le jeune est originaire et lors duquel il avait accordé une interview.

« Voilà encore une fois ..on tape au hasard dans la jeunesse..l’identité d’un jeune du quartier usurpé par les médias .Un SCANDALE... mais nous saluons l’accueil des policiers qui ont essayé de faire le nécessaire malgré un accueil virulent. On lâchera pas. bienvenue dans le monde de la stigmatisation au 1080 », s’est-il emporté.

Sujets associés : Bruxelles - Droits et Justice - Molenbeek - Attentats terroristes à Paris

Aller plus loin

Mohamed Abdeslam « mes parents sont sous le choc »

Après plusieurs heures de garde à vue, le frère de deux des terroristes impliqués dans les attentats de Paris, a été libéré par la police Belge. Dans une déclaration à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.