Le projet du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni prend un tournant majeur

31 mars 2023 - 19h10 - Monde - Ecrit par : S.A

Le gouvernement britannique s’implique enfin dans le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni, lequel figure en bonne place dans le nouveau document d’orientation de sa stratégie énergétique.

Dans un communiqué, la société britannique Xlinks en charge de la construction d’un câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni a fait savoir que le gouvernement britannique a publié un document d’orientation intitulé « Powering Up Britain : Energy Security Plan », dans lequel il est indiqué qu’il examine la viabilité et l’intérêt du projet, afin d’évaluer comment il pourrait contribuer à la sécurité énergétique de son pays. Il est également décrit comment la Grande-Bretagne a besoin de sécuriser son approvisionnement énergétique en s’appuyant sur des sources diversifiées et des relations avec des partenaires et des alliés solides et de confiance tels que le Maroc.

À lire : Retard dans la mise en œuvre du projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni

« La sécurité énergétique du Royaume-Uni revêt une importance vitale pour le pays. Cependant, il est également urgent de s’en tenir à l’objectif du gouvernement (décarboner entièrement le système électrique à l’horizon 2035) et d’éviter les réflexions à court terme qui pourraient faire dérailler la transition vers des sources d’énergie propres et abondantes », commente Simon Morrish, PDG de Xlinks.

À lire : Une entreprise allemande investit dans le câble sous-marin Maroc-Royaume-Uni

D’un coût global de 16 milliards de livres sterling (21,9 milliards de dollars américains), le projet de construction du câble électrique sous-marin de 3 800 km reliera le Maroc et le Royaume-Uni. Xlinks construira une centrale électrique de 10,5 GW (7 GW pour le solaire, et 3,5 GW pour l’éolien) au Maroc. Ce dernier pourra fournir au Royaume-Uni 8 % de ses besoins en énergie électrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grande-Bretagne - Energie

Aller plus loin

Abu Dhabi appuie le projet du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni

Une société énergétique cotée aux Émirats arabes unis a décidé d’accompagner la société britannique Xlinks en charge de la construction d’un câble sous-marin reliant le Maroc au...

Le projet de câble sous-marin Maroc - Royaume-Uni moins rentable que prévu ?

Le projet de construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni et fournir au pays du roi Charles III 8 % de ses besoins en énergie électrique va...

Câble sous-marin avec le Maroc : le Royaume-Uni écarté du projet ?

Xlinks, société en charge de la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni assure qu’il n’a aucunement l’intention d’écarter le pays du...

Retard dans la mise en œuvre du projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni

Le projet de construction du câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni accuse un retard d’un an. À l’origine de ce retard, l’instabilité politique du partenaire européen.

Ces articles devraient vous intéresser :

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

GNL : Le Maroc se dote d’un terminal flottant à Nador West Med

Le Maroc s’apprêterait à lancer un appel d’offres pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med.

Le Maroc, « future centrale » énergétique de l’Europe ?

À l’heure où la résilience face aux défis climatiques doit se renforcer, le Maroc nourrit des ambitions pour les énergies renouvelables, lesquelles font de lui un partenaire de choix de l’Europe. Il ambitionne notamment de produire 52 % de son énergie...

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...