Recherche

Canada : virées pour port de voile

© Copyright : DR

11 septembre 2019 - 07h40 - Monde

Deux enseignantes ont été virées à Montréal pour avoir refusé de retirer leur voile au travail. En cause, la "Loi 21" interdit aux agents de l’Etat de porter le voile sur les lieux de travail.

Une loi qui fait déjà ses premières victimes. Dans une déclaration à la presse, Catherine Beauvais-St-Pierre, responsable d’un syndicat professionnel représentant les enseignants de Montréal, a laissé entendre que les deux enseignantes musulmanes avaient été priées de "retirer leur foulard ou faire face à un renvoi", rapporte Daily Assabah. Mais, cette exigence s’est heurtée à leur refus catégorique, d’où leur licenciement.

Pour Jean-François Roberge, Ministre de l’Éducation du Québec, cela n’était pas une surprise car l’interdiction est maintenant une loi qui sera appliquée. Ainsi, il est fait, dira-t-il, obligation à chaque commission scolaire de faire respecter la loi. Pourtant, elle est sujette à polémique. Elle a en effet déclenché une marche de protestation à Montréal et bien d’autres actions.

Selon Nelson Wiseman, professeur de Sciences politiques à l’Université de Toronto, la législation proposée affectera les musulmans plus que d’autres groupes, car ils constituent le groupe religieux qui connaît la croissance la plus rapide. Les musulmans représentent environ 3% des 8,3 millions d’habitants du Québec.

De son côté, le Conseil national des Musulmans du Canada (NCCM), a fait appel à la Cour suprême du Québec pour l’annulation de la loi. Pour l’heure, le processus judiciaire est en cours.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact