Canada : virées pour port de voile

11 septembre 2019 - 07h40 - Ecrit par : A.S

Deux enseignantes ont été virées à Montréal pour avoir refusé de retirer leur voile au travail. En cause, la "Loi 21" interdit aux agents de l’Etat de porter le voile sur les lieux de travail.

Une loi qui fait déjà ses premières victimes. Dans une déclaration à la presse, Catherine Beauvais-St-Pierre, responsable d’un syndicat professionnel représentant les enseignants de Montréal, a laissé entendre que les deux enseignantes musulmanes avaient été priées de "retirer leur foulard ou faire face à un renvoi", rapporte Daily Assabah. Mais, cette exigence s’est heurtée à leur refus catégorique, d’où leur licenciement.

Pour Jean-François Roberge, Ministre de l’Éducation du Québec, cela n’était pas une surprise car l’interdiction est maintenant une loi qui sera appliquée. Ainsi, il est fait, dira-t-il, obligation à chaque commission scolaire de faire respecter la loi. Pourtant, elle est sujette à polémique. Elle a en effet déclenché une marche de protestation à Montréal et bien d’autres actions.

Selon Nelson Wiseman, professeur de Sciences politiques à l’Université de Toronto, la législation proposée affectera les musulmans plus que d’autres groupes, car ils constituent le groupe religieux qui connaît la croissance la plus rapide. Les musulmans représentent environ 3% des 8,3 millions d’habitants du Québec.

De son côté, le Conseil national des Musulmans du Canada (NCCM), a fait appel à la Cour suprême du Québec pour l’annulation de la loi. Pour l’heure, le processus judiciaire est en cours.

Tags : Canada - Montréal - Islamophobie - Voile islamique

Nous vous recommandons

El Othmani tente maladroitement de calmer la colère de l’Algérie

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani tente de calmer la colère de l’Algérie. Il a réagi au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies au » vaillant peuple kabyle », un des griefs pour lesquels Alger dit avoir...

L’Allemagne fait les yeux doux au Maroc

La crise diplomatique entre Rabat et Berlin pourrait bientôt connaître un dénouement. Berlin a exprimé sa disponibilité à rebâtir des relations plus fortes avec le Royaume.

Qui est Félix Mora, le recruteur « attitré » de 80 000 mineurs marocains pour les Houillères ?

Félix Mora est un ancien officier français qui a recruté, durant près de 20 ans, près de 80 000 Marocains pour le compte des Houillères du Nord et de Lorraine. Comment est-il devenu recruteur de masse des Charbonnages ...

Maroc-Algérie : les dégâts collatéraux de la rupture des relations (vidéo)

La rupture définitive des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc ne sera pas sans conséquence sur une partie de l’Afrique. Moussaab Hammoudi, chercheur en sciences politiques à l’EHESS, estime que la Libye et le Sahel vont en...

Fortes chaleurs au Maroc cette semaine

Plusieurs provinces marocaines seront touchées par la chaleur du lundi 6 septembre jusqu’au vendredi 11 septembre, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Emmanuel Macron drague les électeurs musulmans

Qualifié pour le second tour de la présidentielle, le président sortant Emmanuel Macron, candidat de LREM, s’intéresse aux musulmans et aux juifs. Il compte notamment sur ce vivier électoral pour gagner son nouveau duel face à la candidate du Rassemblement...

Le Maroc dominerait l’Algérie en cas de conflit armé

Le Maroc aurait l’avantage sur l’Algérie en cas de conflit armé entre les deux pays, révèle un récent rapport de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques (FMES) composée d’anciens militaires...

Précisions sur l’auto-isolement des MRE

Le ministère du Tourisme informe que depuis le 14 juillet, les MRE et les membres de leurs familles en provenance d’un pays de la liste B, ayant reçu une seule dose de vaccin ou non vaccinés pourront désormais effectuer un auto-isolement d’une durée de 5...

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de cassation.

Escroquerie dans un hôpital à Marrakech : de faux médecins arrêtés

À l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, des individus ont, sous le couvert de l’habit respectable du faux médecin, arnaqué des familles de malades. Pris en flagrant délit, certains d’entre eux ont répondu de leurs actes devant la...