Casablanca : vaste escroquerie touchant l’immobilier

12 novembre 2020 - 23h00 - Economie - Ecrit par : S.A

À Casablanca, un vaste réseau d’arnaqueurs ont sous-évalué les biens immobiliers mis aux enchères suite à la crise sanitaire liée au coronavirus.

Profitant de la multiplication des saisies d’habitations de luxe dans la ville verte de Bouskoura, des individus se sont organisés en réseau pour arnaquer les banqueroutiers de la pandémie. Ils sous-évaluent la valeur des biens immobiliers mis aux enchères au profit des créanciers de ces banqueroutiers dans les rapports d’expertise, rapporte Assabah. Ce faisant, ils permettent à des complices de les acquérir à des prix bradés avant de les revendre au prix fort.

En prenant connaissance de la valeur retenue dans les rapports des experts pour la mise aux enchères de leurs biens immobiliers, les victimes, des commerçants et des entrepreneurs en faillite, ont découvert le pot aux roses. À titre d’exemple, l’estimation faite pour une bâtisse de 1 000 m² érigée sur trois niveaux. Le rapport l’évalue sur la base d’une habitation sur deux niveaux. Les victimes reprochent aux experts et topographes d’avoir établi une évaluation de leurs biens sans au préalable se rendre chez elles.

Dépités, bon nombre d’entre elles exigent l’annulation pure et simple de ces rapports et la nomination d’huissiers de justice afin que de nouvelles expertises soient faites dans les règles de l’art. Seul problème : un expert judiciaire désigné dans le cadre d’une affaire ne peut être révoqué que si des conditions précises sont réunies, notamment l’existence de conflits antérieurs avec l’une des parties concernées par son expertise ou le traitement d’une affaire n’entrant pas dans le cadre de ses compétences.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca - Escroquerie

Aller plus loin

Benslimane : une escoquerie immobilière à 30 millions de dirhams

Le tribunal de première instance d’Ain Sebaa a condamné le président d’une coopérative, son épouse et deux de ses collègues à des peines de prison ferme allant de 2 à 9 ans pour...

Un faux commissaire interpellé à Meknès

La police judiciaire de Meknès a, en coordination avec son homologue de Rabat, procédé à l’arrestation d’un homme et d’une femme qui étaient recherchés pour vol, escroquerie et...

Des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Des centaines de personnes, dont des MRE, ont été victimes d’une arnaque immobilière à Tanger. Le promoteur aurait disparu dans la nature, après avoir empoché d’importantes...

Nador : des MRE victimes d’une arnaque immobilière

La police a interpellé, mardi à Nador, le président d’une coopérative, prétendu promoteur immobilier accusé d’avoir arnaqué des dizaines d’adhérents. Parmi eux, des Marocains...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.