Casablanca Finance City voit grand malgré la crise sanitaire

19 mars 2021 - 20h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Bien qu’ayant perdu une grande part de crédibilité, Casablanca Finance City, voit grand. Pour 2021, CFC envisage de recruter 40 à 50 entreprises.

Après les dix ans d’existence de Casablanca Finance City, le directeur général, Said Ibrahimi, ne cache pas sa fierté, grâce aux 200 entreprises labellisées CFC, prouvant que Casablanca Finance City a atteint son objectif, c’est-à-dire, attirer des capitaux et soutenir ces acteurs économiques et financiers pour leur développement en Afrique, écrit Jeune Afrique. Mais, cet élan de CFC chuta vite à cause de l’Union européenne qui a qualifié le « package » fiscal offert par le CFC aux entreprises étrangères de « pratique dommageable », mettant ainsi le Maroc sur la « liste de surveillance » sur les paradis fiscaux ou liste grise qu’elle a mise en place en 2017.

L’Union européenne mettait l’accent sur la différence de taxation entre la production dédiée à l’export et la production destinée au marché local. Ainsi, pour se mettre au pas, CFC a mis en place deux réformes de son régime fiscal dont un régime uniformisé avec un taux unique de 15 %. Toutefois, l’ancien régime fiscal reste encore valable pour deux ans. De plus, le 1ᵉʳ octobre 2020, un décret-loi portant réorganisation de CFC a été voté. « Il nous a permis d’une part de mieux définir nos catégories d’entreprises et d’élargir les activités éligibles au statut » a déclaré Said Ibrahimi, soulignant qu’ainsi, six nouvelles activités peuvent postuler au statut. Il s’agit entre autres des sociétés d’investissement, des OPC (Organismes de placement collectif), des CIF (Conseillers en investissement financier), des sociétés/plateformes de crowdfunding, des sociétés de négoce et des sièges régionaux pouvant facturer des biens et des services intra et extra groupe.

Toutefois, bien que le directeur général du CFC, garde espoir, Casablanca Finance City a déjà perdu son premier avantage de séduction des opérateurs, en raison de la décision européenne qui a freiné sa cadence de recrutement, sans oublier que la crise sanitaire a également impacté les activités du CFC. Au regard de ces problèmes, pour atteindre les 40 à 50 entreprises en 2021, comme l’envisage le directeur général, CFC doit se surpasser en intégrant le top 25 ou 20 du Global Financial Centres Index pour regagner la confiance des opérateurs. Mais l’objectif initial d’atteindre 500 membres à l’horizon 2025 est loin d’être gagné.

Sujets associés : Union européenne - Investissement - Capitaux

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les centres financiers de Casablanca et Hong Kong coopèrent

Casablanca Finance City Authority (CFCA) et le Financial Service Development Council (FSDC) de Hong Kong renforcent leur collaboration. Dans un communiqué, les deux centres...

Retrait de la liste grise de l’Union européenne : le Maroc bientôt fixé

Dans le cadre de la mise à jour de la liste des paradis fiscaux, Bruxelles accueillera très prochainement une réunion, tant attendue par le Maroc. Ce sera l’occasion de savoir si...

L’Europe fait pression sur le Maroc

Les ministres de l’Intérieur de l’UE ont décidé vendredi, lors d’un Conseil extraordinaire tenu par visioconférence, de préparer le retour des ressortissants de pays tiers...

Le Maroc sortira-t-il de la liste grise des paradis fiscaux ?

Une rencontre des ministres de l’Économie et des finances de l’Union européenne est prévue, ce mardi 16 février 2021, pour actualiser la « liste grise des paradis fiscaux ». Cette...

Nous vous recommandons

Union européenne

Les Français et Franco-Marocains venus de l’étranger en quarantaine "volontaire"

Le ministre des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé, mardi 19 mai, que les Français y compris les Franco-Marocains arrivant du Maroc et d’autres pays hors de l’Union européenne, seront soumis à une mise en quarantaine "volontaire" de 14 jours....

Le Maroc « veut toujours annexer Ceuta et Melilla »

Le rapport intitulé « Ceuta et Melilla : plus d’Espagne, plus d’Europe » sera présenté le 1ᵉʳ juin au parlement européen. Il s’agit d’un document qui aborde l’éventualité d’une intégration des deux villes autonomes dans l’Union...

Le Maroc a manqué de passer en «  liste rouge  » en Europe

Deux semaines après la publication de la liste des 15 pays sûrs auxquels l’Union européenne a rouvert ses frontières, elle l’a actualisée au regard de la situation épidémiologique de ces pays en lice. Sans surprise, le Maroc a été maintenu sur cette liste...

L’Europe s’accorde sur le certificat sanitaire

Les chefs d’États et de gouvernement de l’Union européenne ont appelé à une mise en œuvre rapide du certificat sanitaire européen. Ils ont exprimé ce vœu lors d’un sommet à Bruxelles.

Plus de 3 000 mères célibataires bientôt réintégrées dans leur droit

Rejetées par la société, les mères célibataires vivent pour la plupart dans la précarité. Soutenue par l’Union européenne, l’Institut national de solidarité avec les femmes en détresse (Insaf) se mobilise pour leur offrir de meilleures conditions de...

Investissement

Gaz : Sound Energy lance les travaux de l’usine de Tendrara

Sound Energy a annoncé le démarrage des travaux de préparation de terrain pour la construction de son usine de liquéfaction à petite échelle de gaz du champ Tendrara.

Football : le club d’Agadir intéresse des Emiratis

Le club Hassania Union Sport Agadir (HUSA) pourrait être racheté. Une société émiratie est en passe d’acquérir des parts de la formation sportive. Pour l’heure, rien n’est encore officiel et les discussions se...

L’aéroport d’Agadir va se refaire une beauté

Les travaux de rénovation de l’aéroport d’Agadir vont démarrer le mois prochain et ce pour une durée de 12 mois, afin de répondre à la croissance soutenue du trafic passager.

Collins Aerospace renforce sa présence au Maroc, 800 emplois à terme

L’entreprise américaine Collins Aerospace, spécialisée dans la fabrication des équipements aéronautiques, va développer son écosystème d’approvisionnement au Maroc. Ainsi, un protocole d’accord a été signé à cet effet entre la direction et le ministère chargé...

Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

La société immobilière Marina d’Or et le Maroc ont mené les démarches préalables au règlement arbitral du différend qui les oppose et relatif à des investissements immobiliers dans le royaume. La société espagnole réclame plus de 400 millions d’euros au...

Capitaux

Maroc : où en est la loi sur le blanchiment d’argent ?

Introduite depuis mars 2020 au parlement, la loi portant reforme du système de traque du blanchiment des capitaux au Maroc, semble bloquée au niveau de la Chambre des représentants.

Augmentation des investissements des start-up d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en 2020

Malgré le Covid-19, les investisseurs font toujours confiance au potentiel technique de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Pour preuve, en 2020, les promoteurs ont augmenté les investissements en capital-risque dans cette...

Le Maroc se dote de trois nouveaux parcs industriels

Le Maroc disposera bientôt de trois nouveaux parcs industriels. Localisés à Had Soualem, Bouznika et Sahel Lakhyayta, ils seront financés par le Millenium Challenge Corporation (MCC).

Le Maroc, deuxième actionnaire « régional » de la BAD

Le Maroc a effectué, le 27 novembre dernier, le premier versement de sa quote-part relative à l’augmentation de capital de la Banque africaine de développement (BAD). Alger et Abidjan effectueront également leur versement au cours de l’année 2021, à...

Maroc : une nouvelle amnistie pour les avoirs détenus à l’étranger ?

Avec la baisse des devises, le gouvernement marocain pourrait se pencher sur une nouvelle forme d’amnistie fiscale, permettant de rapatrier un maximum de capitaux détenus à l’étranger.