Recherche

Casablanca : grosse galère pour les sociétés immobilières cotées en bourse

© Copyright : DR

3 mars 2021 - 19h00 - Société - Par: Bladi.net

Le secteur de l’immobilier à Casablanca a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Pour preuve, les sociétés immobilières cotées en Bourse, Addoha et Alliances ont perdu en rentabilité, et leurs chiffres d’affaires ont chuté de plus de 50 % pour l’une et près de 40 % pour l’autre.

Les principales sociétés immobilières de la Bourse de Casablanca, Addoha et Alliances, ont enregistré des résultats négatifs au dernier trimestre 2020, rapporte L’Économiste qui indique que « la baisse d’activités brutale a entraîné une chute de plus de 65 % du chiffre d’affaires d’Addoha à 1,2 milliard de dirhams et 38 % de celui d’Alliances à près 1,3 milliard de dirhams ». Cette baisse drastique serait due aux « décalages de production suite à l’arrêt des chantiers et à la baisse des ventes de produits finis du fait de la crise du Covid-19 ». Mieux, précise le journal, les préventes des deux structures sont également en baisse (7 194 unités, soit – 13 % sur l’année pour Addoha et 2 177 unités, soit – 20 % sur l’année pour ADI).

Toutefois, le journal note une hausse au niveau des préventes au cours du 4ᵉ trimestre 2020 (+11 % pour ADI et +2 % pour Addoha). Elle est induite, en ce qui concerne Addoha, par la hausse de 77 % des préventes réalisées en Afrique de l’Ouest, ce qui a permis à la société de réaliser un chiffre d’affaires de près de 1,6 milliard de dirhams pour cette région.

La production annuelle des deux sociétés a aussi chuté, relève par ailleurs le journal qui souligne que celle de ADI par exemple a été réduite de 3 % à 2 788 unités en 2020. Néanmoins, relativise-t-il, les promoteurs ont maintenu leurs investissements fonciers : 440 millions de dirhams d’acquisition de domaines pour ADI et acquisition de 2 terrains à Abidjan pour Addoha qui semble préférer investir en Afrique. De même, les deux sociétés ont pu maîtriser leur endettement. « Addoha a réussi à réduire sa dette de 400 millions de dirhams, tandis que ADI l’a augmentée de 294 millions de dirhams », informe le journal.

Mots clés: Immobilier , Casablanca , Bourse , Crise immobilière Maroc , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact