La CDT veut nationaliser Maroc Telecom

26 mars 2013 - 16h58 - France - Ecrit par : J.L

La Confédération Démocratique du Travail (CDT) appelle l’Etat à nationaliser Maroc Telecom, en rachetant les 53% détenus par Vivendi dans l’opérateur téléphonique, estimant qu’il s’agit là d’une question de souveraineté nationale.

Ali Lotfi, secrétaire général de la CDT, explique à Akhbar Al Yaoum que la privatisation, la cession ou encore la gestion déléguée de secteurs stratégiques, s’avèrent une véritable menace pour la stabilité du pays.

La nationalisation de Maroc Telecom, ou tout au moins le rachat des parts de Vivendi par des capitaux privés marocains, serait une nécessité en ces temps de crise économique, mais aussi pour barrer la route aux multinationales prêtes à tout pour mettre la main sur un secteur stratégique au Maroc.

Des économistes interrogés par Akhbar Al Yaoum, ne sont pas du même avis qu’Ali Lotfi. Pour Abdelkhalek Touhami, le Maroc n’a pas intérêt à nationaliser Maroc Telecom, au vu des avancées réalisées par l’opérateur depuis sa privatisation, notamment la baisse des tarifs de communication. D’autres estiment que la nationalisation de Maroc Telecom n’est pas la solution magique pour sortir le pays de la crise économique menaçant la stabilité sociale.

France Telecom, un temps candidat au rachat des parts de Vivendi dans Maroc Telecom, s’est retiré de la course. D’après son PDG Stéphane Richard, l’opérateur français préfère s’atteler à solidifier les finances de sa filiale Orange.

Sujets associés : Maroc Telecom - France - Capitaux - Privatisation - Crise économique - Syndicat

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Maroc : vers la désactivation des cartes SIM anonymes

Ghita Mezzour, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, a affirmé mardi à Rabat que l’obligation d’identifier tout souscripteur désirant s’abonner aux services télécoms incombait aux opérateurs de...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

La croissance marocaine bouleversée par la guerre en Ukraine et la pandémie

En 2023, l’économie marocaine resterait impactée par les effets de la pandémie et la guerre en Ukraine. Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a affirmé que le taux de croissance devrait se situer autour de 5,4 %.

Qatar 2022 : les opérateurs se livrent une rude concurrence sur le roaming

La concurrence se fait rude entre les opérateurs de téléphonie mobile IAM, Orange et Inwi sur le marché de roaming en cette période, où 80 000 clients marocains ont rallié Qatar pour assister aux matchs des Lions de l’Atlas. Tous veulent prendre leur...

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...