Ces étudiants marocains qui font la France

14 mars 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Depuis quelques années, les étudiants marocains arrivent en tête du classement des étudiants étrangers en France. Ils contribuent à l’économie du pays, au renforcement de la main-d’œuvre française, mais aussi au renforcement des liens diplomatiques entre Rabat et Paris. Une chance que la loi controversée sur l’immigration a failli faire perdre à la France.

Ils étaient environ 47 000 étudiants marocains à s’inscrire dans les universités et établissements d’enseignement supérieur pour le compte de l’année scolaire 2019-2020. Ils dépensent en moyenne environ 10 000 à 15 000 euros par an en frais de logement, de nourriture, de transport et d’autres dépenses courantes, en plus des frais de scolarité. Un apport financier significatif pour l’économie locale, estimé à plusieurs centaines de millions d’euros chaque année. « Les internationaux qui font leurs études en France rapportent 5 milliards d’euros par an pour le pays », a souligné le journal Le Monde dans un récent article cité par Challenge.

À lire :France : les études, un luxe pour les étudiants marocains ?

En France, les étudiants marocains et d’autres nationalités passent rapidement du statut d’étudiants à celui de travailleurs à la fin de leur formation. Alors que certains choisissent de rentrer au pays, d’autres préfèrent rester en France. En 2020, près de 25 % des étudiants étrangers diplômés sont restés dans le pays pour travailler. Ils constituent un précieux vivier de main-d’œuvre qualifiée. Avec leurs compétences, ils stimulent l’innovation et la productivité.

À lire :Les étudiants marocains en France, une main d’œuvre qualifiée

Au plan diplomatique, les étudiants marocains travaillent au renforcement des liens entre le Maroc et la France en créant une passerelle entre les peuples français et marocain, en promouvant la coopération bilatérale dans divers domaines, tels que l’éducation, la recherche, la culture et l’économie. Chaque année, ils sont environ 6 000 jeunes Français à poursuivre leurs études supérieures au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Diplomatie - Classement - Etudiants - Immigration - MRE

Aller plus loin

Les étudiants marocains en France très prisés par les entreprises

Première communauté universitaire étrangère en France, les étudiants marocains constituent un « vivier de talents » que les PME et des start-ups s’arrachent.

France : les études, un luxe pour les étudiants marocains ?

Les étudiants marocains ne sont pas épargnés par les effets de l’inflation galopante en France. L’Union nationale des étudiants de France (UNEF) annonce une augmentation des...

France : la « loi Immigration » va faire mal aux étudiants marocains

Le monde universitaire dénonce le durcissement des conditions d’arrivée des étudiants étrangers en France prévu dans la loi immigration, votée mardi 19 décembre, et se mobilise...

Les Marocains, premiers étudiants étrangers en médecine spécialisée en France

Les étudiants marocains représentent la « première nationalité étrangère » du programme de formation médicale spécialisée en France, indique l’ambassade de France au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Un MRE peut-il prêter sa voiture au Maroc ?

Très souvent quand ils sont le Maroc, des proches ou des amis sollicitent les MRE pour le prêt de leur voiture immatriculée à l’étranger. La douane marocaine est assez stricte là-dessus.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...